Un forum pour réfléchir sur l’avenir de l’attiéké

Plus de 7000 personnes sont attendues à cette édition 2019 de APT.

Attiéké poisson Tour (APT), le festival gastronomique qui met en avant l’attiéké made in Côte d’Ivoire va remettre le couvert du 6 au 9 février prochain 2020 du côté du palais de la culture de Treichville. Une édition qui se veut réfléchir sur la question de l’industrialisation et la labellisation de ce met du peuple Atchan.

Le Festival Attiéké Poisson Tour (APT) continue de faire son petit bonhomme de chemin et continue de valoriser l’un des mets favoris des ivoiriens : l’attiéké. Pour sa sixième édition, les organisateurs ont décidé de porter des réflexions sur les défis et enjeux qui attendent ce plat. Ainsi, la thématique choisie pour cette édition est « Du manioc à l’attiéké : production, transformation, commercialisation et autonomisation de la femme ». Une thématique qui s’inscrit dans la droite ligne de la promotion et de l’amélioration des techniques de production de l’attiéké et surtout la mise en relief de l’agroforesterie de par la culture ivoirienne.

Édition spéciale « L’innovation cette année, c’est le forum qui se tiendra conjointement avec ce festival. En cinq ans d’existence, le festival APT a permis à plus de 4000 festivaliers de déguster l’attiéké sous toutes ses formes. Il est temps de passer à un autre aspect de notre évènement, à savoir le volet scientifique », explique le commissaire général du festival APT, M. David Légret. Puis ajoute « Ce forum sera une occasion de mener des réflexions sur les techniques d’industrialisation de l’attiéké, la labellisation et la valorisation des acteurs de la chaîne de valeur ». Des ateliers et panels sont prévus ainsi que des rencontres B to B, des débats et expositions. En plus, est prévu, selon le commissaire général, la distinction de plusieurs femmes de coopératives intervenant dans la commercialisation de l’attiéké en Côte d’Ivoire.

Labellisation La question de la labellisation de l’attiéké sera au menu des discussions au cours de ce forum APT. Une problématique qui est survenue au cours du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA) 2019 avec l’entreprise burkinabè « Faso Attiéké » de Mme Florence Bassono qui a réussi à labelliser l’attiéké made in Burkina Faso. Une situation qui a suscité de vives réactions de la part des ivoiriens. Mais pour le ministre du commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba, « l’appellation Attiéké » a déjà fait l’objet d’un dépôt auprès de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) sous la forme d’une Indication géographique protégée (IGP). La labellisation effective de l’attiéké devra aboutir, selon le ministère du commerce et de l’industrie avant la fin de l’année 2022.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité