Abobo : Le Musée des cultures contemporaines ouvre

Après avoir connu six années de construction, le Musée des cultures contemporaines Adama Toungara d’Abobo est fin prêt pour accueillir ses premiers visiteurs. Son inauguration officielle est prévue pour ce mercredi 11 mars 2020.

Face à la mairie d’Abobo se trouvait il y a quelques années de cela une gare de transport. Jadis endroit malfamé et réputé pour son insalubrité, comme en témoignent quelques habitants de la zone, aujourd’hui ce site a un nouveau visage, beaucoup plus reluisant. Il s’y dresse désormais un joyau architectural qui illumine ce coin de rue. Il s’agit du Musée des cultures contemporaines Adama Toungara, bâtisse, qui porte le nom de celui qui a été à la tête de la commune d’Abobo pendant 17 ans (de 2001 à 2018), un grand amateur de culture et d’art et un grand collectionneur. Ce chef-d’œuvre architectural, qui a connu six années de construction, est un don de sa fondation, la « Fondation Toungara pour l’art et la culture » à la commune d’Abobo qui lui est si chère.

« Ce musée est une reconnaissance faite par le promoteur, M. Toungara, à la commune d’Abobo, dont il est le fils, d’autant plus que celle-ci a beaucoup donné à la Côte d’Ivoire dans tous les domaines de l’art et du sport. C’est un peu le sens de sa création », explique le Directeur artistique du Musée, le Professeur Yacouba Konaté. Le mercredi 11 mars 2020 il sera inauguré officiellement et ouvrira une nouvelle ère pour Abobo, cette cité qui veut être vue autrement.

Inauguration en couleurs Pour l’inauguration officielle du Musée des cultures contemporaines Adama Toungara d’Abobo, qui est d’ailleurs le premier musée d’art contemporain que connaît la Côte d’Ivoire, une grande exposition panafricaine itinérante, intitulée « Prête-moi ton rêve », sera proposée au grand public. Cette exposition, qui va rassembler une cinquantaine d’œuvres de vingt-huit artistes africains renommés, va lui permettre de découvrir davantage les commodités qu’offre ce joyau.

Le musée est composé deux salles d’expositions, d’une cafétéria, d’une salle de conférence, d’une bibliothèque, d’une médiathèque, d’un atelier de formation des enfants et de salles pour l’apprentissage de la danse et des arts de scène. « Le rôle de ce musée sera de lutter contre les préjugés qui posent Abobo comme une zone criminogène, non fréquentable. Ce projet est dans la continuité de la politique du maire Hamed Bakayoko pour changer son visage. Il s’agit en définitive d’offrir aux Abobolais les mêmes commodités infrastructurelles que les autres communes », confie la Directrice de la fondation, Bintou Toungara, également Directrice générale du musée.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité