60 ans de carrière : Manu Dibango reconnaissant

Manu dibango ferra revivre son époque aux nostalgiques

Le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango sera le 29 juin prochain à Abidjan, dans le cadre de la célébration de ses 60 ans de carrière musicale. Une reconnaissance à l’endroit de la Côte d’Ivoire, qui a vu naitre ses premières notes

Le Palais des Congrès du Sofitel Abidjan hôtel Ivoire d’Abidjan connaitra une effervescence particulière le 29 juin prochain, avec l’ouverture des festivités marquant les six décennies de parcours artistique du virtuose du saxophone Emmanuel N’Djoké Dibango, alias Manu Dibango, sur le thème « 60 ans de musique, 60 ans de passion », La capitale économique ivoirienne donnera le top départ d’une tournée africaine et européenne au cours de laquelle l’artiste se rendra notamment à Douala, Kinshasa, Paris, Bruxelles, New York, etc. Des « noces de diamant » qui s’annoncent grandioses pour ce grand jazzman camerounais.

Reconnaissance Pour le saxophoniste, Abidjan est une terre qu’il ne peut oublier et à laquelle il doit aujourd’hui sa notoriété. En effet, l’artiste a accompli une bonne partie de sa carrière en Côte d’Ivoire, comme premier Directeur de l’Orchestre de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (ORTI), nommé en 1976 par le Président de la république Félix Houphouët-Boigny. Après avoir parcouru plusieurs pays avec ses musiciens, très réputés, Manu ira partager sa passion musicale à travers le monde et connaîtra la gloire. « J’ai passé quatre ans de ma vie ici à monter quelque chose pour moi, pour l’Afrique, un orchestre de qualité », déclarait l’artiste en 2016, lors de son élévation au grade de Commandeur de l’Ordre national par la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté. Manu aura contribué à l’affirmation de plusieurs talents artistiques ivoiriens, dont Ernesto Djédjé, Lougah François, Justin Stanislas et encadré au début de leur carrière musicale Daouda Koné dit Daouda le sentimental, Paul Nemin, Aïcha Koné, Jeanne Agnimel, etc. « Un enfant ne peut pas et ne doit pas oublier ses racines. Quand on a été bien éduqué, malgré toutes les richesses qu’on aurait amassées, il faut toujours revenir à la source. Manu revient à la source exprimer sa gratitude », estime le journaliste congolais Robert de Brazza, qui a travaillé 40 ans à ses côtés. À 85 ans, Manu Dibango place ce concert inédit d’Abidjan sous le signe de la reconnaissance, avec la participation de plusieurs grosses pointures de la musique africaine, notamment Aïcha Koné, Meiway, Manou Gallo, Youssou N’Dour et bien d’autres. Père de la World music et premier Disque d’or d’artiste africain aux États-Unis avec « Soul Makossa », le jazzman, natif de Douala, s’apprête donc à faire réécouter ses plus belles mélodies aux Ivoiriens.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité