2017 est-il le moment opportun pour organiser ces Jeux de la Francophonie ?

Samuel Doué, 26 ans, étudiant en musique et musicologie

CONTRE : Ce n’est pas le bon moment. Il n’y a pas assez d’infrastructures pour accueillir tout le monde. On déloge des étudiants. Je vais devoir quitter ma résidence universitaire à cause de cela. Je n’ai nulle part où aller. On a d’autres problèmes, on l’a vu avec les attentats de Bassam. Le budget devrait plutôt être utilisé pour améliorer les campus étudiants, plutôt que d’organiser des Jeux qui ne vont rien apporter aux populations.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité