L' État doit-il continuer de financer la presse ?

Guillaume Gbato , secrétaire général du syndicat national de la presse privée

C’est une obligation démocratique. Il n’y a pas de raison que l’État finance les partis politiques et pas la presse. Cela se fait dans tous les grands pays du monde, et nous ne pouvons être à l’écart. L’effort de l’État ivoirien en la matière est même insuffisant, et mal structuré. Il faut changer cela afin que les entreprises de presse ne rusent plus avec l’application de la convention collective. Il faut s’assurer que ceux qui reçoivent l’aide de l’État respectent, en retour, les lois qui nous régissent, et être rigoureux afin que ceux qui n’ont pas droit à cette aide ne la reçoivent pas.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité