Le gouvernement a-t-il pris les mesures qui s'imposaient pour faire revenir les exilés ?

Aleoussene Gbane, exilé au Ghana

CONTRE : Non. D’ailleurs, la première mesure c’est la réconciliation et elle implique beaucoup d’aspects. Malheureusement les autorités d’Abidjan ne font pas d’efforts pour résoudre la question de façon efficace. Ils ont refusé de prendre les mesures idoines pour le retour définitif des réfugiés. Pour faire retourner les réfugiés, il faut faire la différence entre les exilés forcés et les volontaires. Vu le nombre élevé de réfugiés encore au Ghana, nous retenons que les lignes n’ont pas bougé. Le retour dont ils parlent est pour le plaisir du politique et ne prend pas en compte la sécurité de tous les exilés.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité