L'opération de déguerpissement à Adjamé est-elle une bonne initiative?

Séraphin Yao , commerçant de friperie à Adjamé liberté

CONTRE : « Aujourd’hui, ils cassent partout sans nous proposer de solutions de recasement, et cela n’est pas bien. Nous sommes des jeunes et cette situation, qui détruit plusieurs emplois nous a causé d’énormes préjudices. Les pas de porte des magasins vont jusqu’à six millions et cela est hors de portée pour les nombreux petits commerçants comme moi. Vous voyez, nous sommes encore là à squatter ce qui reste de notre espace de vente après le passage des bulldozers, car nous ne pouvons pas rester à la maison et tendre la main à d’autres personnes. Je viens avec un peu de marchandises, dans l’espoir de conserver encore mes clients en attendant d’avoir un autre local. »

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité