Éditorial : Je ne suis pas Rdr, ni Pdci, mais je serai Rhdp

« Il a révélé qu’en accord avec le Président Alassane Ouattara, le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

 
« Il a révélé qu’en accord avec le Président Alassane Ouattara, le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Il devra regrouper tous les partis composant le RHDP jusqu’à ce que l’un ou l’autre parti renonce à son identité.Par ailleurs, le RHDP devra adopter les signes d’identification (sigles, symboles, logos) des différents partis qui le composent». À travers ces quelques lignes, les présidents Ouattara et Bédié ont réglé les palabres au sujet de la dénomination du parti unifié. Le débat est clos à ce niveau. Ceux qui sont Rhdp-Rdr, le resteront, tout comme ceux qui se sentent Rhdp-Pdci, Rhdp-Udpci, Rhdp-Mfa, ou Rhdp-Upci.

Une bonne nouvelle pour des citoyens, comme l'auteur de ces lignes qui n'ont jamais acheté la carte d'un parti politique, qui n'ont jamais adhéré dans un appareil politique. Dans les semaines à venir, j'envisage par exemple acheter une carte de militant du Rhdp. Si des gens comme moi deviennent nombreux et majoritaires, il est clair qu'à terme les militants issus du Rdr, du Pdci et autres devront bien tenir compte de cette majorité nouvelle d'adhérents au sein du parti unifié . Le Rhdp ne sera pas qu'un simple parti composé de ses membres alliés, mais il s'agit également et surtout d'un nouveau parti qui fonctionnera selon ses textes, avec des adhésions nouvelles. Malgré des sympathies qu'ils ont pu avoir pour Houphouët-Boigny, pour le Pdci, ou le Rdr, il y'a des citoyens dans ce pays, qui n'ont jamais franchi le pas pour militer dans ces structures, comme s'ils attendaient le grand jour, de l'unité.
Le Rhdp nouveau, de l'ivoirien nouveau se construira davantage avec les nostalgiques de cet âge d'or du Pdci-Rda d'Houphouët-Boigny qui n'est pas un parti de l'exclusion, de la catégorisation des Ivoiriens. Il ne construira pas avec la seule mystique des souvenirs des combats du Rdr, ni des victoires individuelles du Pdci, alors même que ce parti en dehors de sa résilience post disparition d'Houphouët-Boigny en 1993, et post coup d'État en 1999, a si peu d'états de service. À l'avènement du Rhdp à Paris j'avais été parmi les sceptiques . Mais contrairement à ceux qui pensaient que les ambitions de Bédié et Ouattara étaient plus fortes que la volonté d'union, et qui estimaient surtout que les douleurs et les rancoeurs étaient si vivaces, qu'elles ne pourraient jamais s'eteindre , mon scepticisme était plutôt basé sur le fait que la rupture n'aurait jamais dû avoir lieu, et sur ce sentiment d'impuisance face au gâchis. Contre vents et marées, les présidents Bédié Ouattara, Mabri et Anaky ont cru à leur projet.

L'accession au pouvoir d'État, les appétits de ce pouvoir d'État, et surtout l'absence d'une opposition et d'une adversité identiques à celle que Laurent Gbagbo avait représentée pour le Rdr et le Pdci, durant la décennie 2000-2010 avaient fini par faire perde de vue l'essentiel : la nécessité du maintien de l'union. Les uns au Rdr ont alors estimé que leur parti avec le pouvoir d'État était plus fort que jamais, et que tout seul, il pouvait conserver le pouvoir. Les autres au Pdci ont estimé que la gouvernance Ouattara n'était pas à la hauteur des promesses et des espérances, et que le Pdci devait mobiliser tous les déçus, pour gagner avec de nouveaux alliés, sans Ouattara ni le Rdr.

Mais là encore les présidents Bédié et Ouattara ont résisté. Les perspectives d'accélération du processus de mise en place du Rhdp , à la suite des campagnes présidentielles de 2010, de la bataille contre la confiscation du pouvoir par le camp Gbagbo, des épreuves de la gouvernance, de la campagne de 2015, et des perspectives de la présidentielle de 2020, devraient permettre de parachever toute l'architecture du parti unifié.

C'est de cette seule façon que le Rdr et le Pdci, pour ceux qui sont encore attachés aux noms d'origine des partis , se donneront les moyens de se maintenir durablement au sommet de l'État. Faute de quoi, des alliances nouvelles, des stratégies nouvelles de reconquête et d'opposition, pourraient bien avoir raison des Houphouëtistes. Je suis Rhdp.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 01/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel