4g les promos qui cachent la forêt

La 4G, attendue avec ferveur, fait déjà l’objet de nombreuses critiques.

Quelques mois déjà que la 4g, ou encore « quatrième génération » de réseau mobile est proposée par les opérateurs télécoms, mais aussi le fournisseur d’accès YooMe, preier sur le créneau en 2014. Pourtant, de nombreux clients restent sur leur faim.

Avec le renouvellement de sa licence d’exploitation le 15 décembre 2015, Orange annonçait avoir été le premier opérateur à déployer la 4G en Côte d’Ivoire. Huit mois après, MTN lui emboîtait le pas, annonçant que son offre 4G couvrait alors près de 200 sites à Abidjan, Grand-Bassam et Assinie. Le 21 juillet dernier, c’était au tour du 3ème opérateur, Moov, à la faveur des festivités de son 10ème anniversaire. Pourtant, pour certains usagers, les prestations offertes sont encore loin de ce qui avait été annoncé à grand renfort de publicité. Carine Serie, 20 ans, étudiante en BTS finance-comptabilité au Groupe Loko, vit cela comme une frustration. « Même munie de mon smartphone 4G, je n’arrive pas toujours à accéder à ma messagerie mail lorsque je suis à la maison », se plaint-elle, depuis son quartier de la Communauté des Jésuites à Angré extension. Sur ce point, Alexis Ehounou, ingénieur marketing chez l’un des opérateurs de téléphonie mobile, apporte une explication : « Pour apprécier les services de la 4G, le client doit juste avoir un téléphone apte, et être dans une zone couverte par les antennes 4G ». Il suffit de se rendre sur la plateforme de certains opérateurs pour se rendre compte que les zones couvertes sont encore limitées. Autre explication du manque de confort constaté, la bande passante de la 4G est partagée entre les utilisateurs, ce qui rend le débit faible lorsqu’ils sont nombreux à être connectés au même moment. Aussi, pour attirer les clients, les opérateurs n’hésitent pas à jouer la carte des forfaits et bonus, avec des offres promotionnelles allant du double au quintuple les week-ends et jours de fête. Le temps de généraliser la 4G sur tout le territoire.

Benoît Tanoh

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité