Sonia Lenou Tien : Réorganiser le secteur du vivrier

Elle avait pour rêve de travailler à Sucrivoire, comme son père, mais finalement, c’est l’univers du vivrier dans lequel elle a grandi avec sa mère qui lui ouvrira les bras et décidera de son orientation professionnelle. Sonia Lenou Tien est aujourd’hui la fondatrice de la coopérative « Féïfê ».

Son Brevet de technicienne supérieure (BTS) en ressources humaines en poche, Sonia Lenou Tien obtient un stage dans l’entreprise Sucrivoire. Au bout de trois mois, elle se retrouve chez sa mère, Ramata Ouattara, fondatrice de la Coopérative des producteurs de vivriers d’Abidjan (COPROVA). Elle va convaincre sa fille de travailler avec elle en attendant mieux. Sans le savoir, elle embarque dans une aventure déterminante pour sa carrière professionnelle. Petit à petit, elle y prend goût. Lorsqu’elle obtient deux ans plus tard son diplôme d’Ingénieure en ressources humaines, elle décide de s’installer définitivement auprès de sa mère.

Amour du vivrier Entre 2011 et 2012, Sonia Lenou Tien sera recrutée par le Réseau de développement de la production vivrière en Côte d’Ivoire (REDEPROVICI) en tant que directrice. Elle gravit les échelons pour devenir Vice-présidente. Après un an au sein de cette coopérative, elle décide de retourner dans la structure de sa mère, devenue l’Union des sociétés coopératives vivrières actives (UNICOVIA). Elle y restera un an avant de créer sa propre structure en 2014, la société coopérative Féïfê (Socofe), qui réorganise le circuit de distribution, mais surtout s’implique dans la transformation pour aider les femmes du secteur à mieux s’en sortir. Mais cela ne peut suffire. Avec sa coopérative, elle veut également apporter une plus-value en transformant la plupart des produits périssables pour les  rendre disponibles en toute saison sous d’autres formes. Elle démarre par la transformation du manioc en pâte de placali et la production de gari, en 2017. Ne maîtrisant pas bien ce domaine, elle décide alors de se former sur la transformation des produits agricoles et la gestion d’entreprise. Aujourd’hui, Sonia Lenou Tien se bat pour la réorganisation du secteur vivrier et promeut l’entrepreneuriat féminin, afin de leur donner une indépendance économique.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 22/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité