Noix de cajou : Fin de campagne difficile

Fixé à 500 francs CFA bord champ, le prix de la noix de cajou a dégringole et se situe entre 200 et 300 Francs CFA. À l’entame  en février dernier de la campagne, ce prix avait atteint 800 francs, 100 francs de moins que la campagne précédente avant de se stabiliser à 500 francs CFA. Le gouvernement avait alors accentué le contrôle frontalier afin d’éviter toute fuite vers le Ghana ou le Burkina Faso.  Cette baisse des prix serait liée à la mauvaise qualité des noix actuelles, c’est-à-dire celle de la fin de la campagne mais aussi du fait que des milliers de tonnes de noix de cajou envoyés au port d’Abidjan y sont encore stockés pour manque d’acheteur. « Les plants de cacaoyers se meurent, l’hévéa se vent mal et la noix de cajou qui se vendait mieux l’année dernière est en train de rejoindre les autres produits dans leur chute » note un planteur de Vavoua (centre). Très inquiet ce dernier déplore un « manque ou insuffisance de politique de prévoyance pour les cultures de rentes. » À date, il est difficile d’évaluer la quantité de la noix de cajou encore au port ou en attente d’achats par des acheteurs qui se font de plus en plus en rare face à une meilleure offre dans les pays frontaliers où le kilogramme se marchande encore entre 600 et 800 francs CFA.

 

Satou DAHOUE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 06/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité