ZLECAf : La Côte d’Ivoire verrait ses revenus bondir de 14%

La Côte d’Ivoire pourrait être le pays qui bénéficiera le plus de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), selon un rapport de la Banque mondiale rendu public le mardi 28 juillet. Selon l’institution, la Côte d’Ivoire a l’un des coûts commerciaux les plus élevés en Afrique. Grâce à la ZLECAf, elle verrait ses revenus bondir de 14%, la plus forte augmentation pour les pays africains, suivie du Zimbabwe (près de 12%). Les deux plus grosses économies du continent, le Nigeria et l’Afrique du Sud, ne devraient voir leurs revenus augmenter que de 4%. Entrée en vigueur l’année dernière, la ZLECAf est vantée comme le véritable futur levier de l’intégration commerciale africaine. D’après le scénario de la Banque mondiale, elle pourrait avoir des impacts financiers et économiques. Si l’implémentation de la ZLECAf s'accompagne de réformes politiques importantes et de mesures de facilitation du commerce, elle pourrait accroître les revenus africains de 450 milliards de dollars et sortir 30 millions de personnes de l'extrême pauvreté d'ici 2035. Alors que le commerce intracontinental ne représente actuellement que 15% du commerce total de l’Afrique (l’un des plus faibles ratios au monde), les exportations intracontinentales devraient bondir de 81%, tandis que celles vers les pays extérieurs augmenteraient de 19%. Et, alors que la réduction prévue des droits de douane a suscité des inquiétudes dans les pays qui en dépendent, l’étude estime que les recettes tarifaires à court terme ne diminueraient que d’environ 1,5%, voire moins, pour 49 des 54 pays.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité