TEF-PNUD : Autonomiser les jeunes entrepreneurs

Dans le cadre du soutien à la relance économique en Côte d’Ivoire, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Fondation Tony Elumelu (TEF) ont lancé le programme TEF-PNUD destiné à l’autonomisation de 10 000 jeunes entrepreneurs.

S’inspirant du savoir-faire du programme entrepreneurial panafricain de la Fondation Tony Elumelu, dont la vocation est d’identifier, de former et de financer de jeunes entrepreneurs, le programme TEF-PNUD se veut un soutien aux efforts de relance de plusieurs pays africains dont la Côte d’Ivoire à travers la paix et la stabilité. Prévu pour 3 ans il fait partie d’un autre plus large, lancé en 2019 par le PNUD et la fondation, dont le but est d’aboutir à l’autonomisation de jeunes entrepreneurs africains, dont 10 000 des pays d’Afrique Subsaharien frappé par plusieurs crises. Toutes choses qui justifient, selon les organisateurs, la mise en place de ce programme, qui doit améliorer la situation grâce à une paix durable, à travers la résolution des problèmes économiques qui sont des facteurs de perpétuation des troubles et de conflits.

Entreprendre contre la pauvreté La Fondation Tony Elumelu en est convaincue : l’esprit d’entrepreneuriat est le meilleur allié pour créer des emplois, favoriser les opportunités et créer l’espoir et une croissance soutenue afin de réduire la pauvreté. Une vision partagée par le PNUD, dont M. Elumelu salue l’engagement pour « la valorisation de l’esprit d’entreprise et l’autonomisation des jeunes ». Pour M. Achim Steiner, l’Administrateur du PNUD, « les stratégies de relance post Covid-19 doivent offrir de nouvelles opportunités aux PME et à l’économie informelle ». Se réjouissant du partenariat de son institution avec la Fondation Tony Elumelu, il ajoute qu’il contribuera « à réguler les effets de la crise multidimensionnelle que connaît le Mali, à travers la création d’emplois, la promotion de l’innovation et une croissance économique plus verte ». Le programme pilote TEF-PNUD Sahel de 2019 avait déjà permis d’encadrer et de financer 2004 entrepreneurs dans 7 pays du Sahel, dont le Mali, où près de 300 jeunes avaient bénéficié de l’initiative. De 1er au 14 novembre 2020, les candidatures au programme seront reçues sur la plateforme TEFConnect. Les candidats bénéficieront ensuite d’une formation et de l’assistance d’un mentor, avant la participation à un concours de pitching et la publication de la liste des bénéficiaires du financement.

 Fatoumata Maguiraga

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 26/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité