Coliba : Recycler contre la pollution

L’écologie prend de plus en plus de place dans les esprits en Afrique. Et la lutte contre les déchets plastiques est désormais un combat qui concerne tout un chacun. Yaya Koné et son ami Genesis Ehimegbe, deux entrepreneurs, ont décidé de développer leur business, Coliba, dans cette lutte.

Yaya Koné (35 ans), Ivoirien est diplômé d’un Master en Management opérationnel et développement durable de l’Institut supérieur de Commerce de Paris et son ami Genesis Ehimegbe, un Nigérian âgé de 26 ans ayant grandi à Tours (France), diplômé d’un Master en Ingénierie des affaires internationales de Télécom École de Management de Paris. C’est en 2015, lors d’un concours des meilleurs projets d’entrepreneuriat en Afrique de l’Ouest, que va germer chez les deux hommes leur projet écologique Coliba. Une idée qui va séduire le jury et leur faire remporter ce concours. La même année, ils en remporteront d’autres, notamment ceux de la Banque africaine de développement (BAD), Innovation Week 2015 à Abidjan et de la COP-21 à Paris.

Valoriser les déchets plastiques C’est en 2017 que la startup Coliba nait, après avoir reçu en novembre 2016 le premier prix de la meilleure startup ivoirienne. Coliba met la technologie au service du recyclage et de la revalorisation des déchets plastiques, à travers une application web, mobile et SMS. Grâce à un simple clic sur son application mobile Coliba, une personne qui utilise la plateforme est géolocalisée en temps réel. En moins de trente minutes, le service de récupération arrive pour enlever les déchets. En retour de ce service gratuit, l’entreprise récompense les ménages avec des points rachetables en fonction du volume et de la qualité des matières recyclables fournies. L’objectif est de faire prendre conscience aux ménages et aux entreprises de l’opportunité qui existe. « Ces déchets seront transformés en matières premières prêtes à l’emploi pour l’industrie locale et internationale. Ils pourront être vendus aux industries automobiles, du bâtiment, du textile ou à toute autre entreprise qui en aura besoin ». Dans quelques années, Coliba entrevoit le traitement de 30 000 tonnes de plastiques dans d’autres pays d’Afrique, pour un chiffre d’affaires de 5 milliards de francs CFA et un bénéfice net de 25%.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 14/01/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité