Énergie : Cap sur le barrage de Singrobo

Après avoir inauguré en grande pompe le barrage de Soubré, le 2 novembre dernier, la Côte d’Ivoire, qui envisage d’accroitre sa capacité de production énergétique, vient de bénéficier d’un appui financier de la Banque africaine de développement (BAD), à hauteur de 32,8 milliards de francs CFA, pour le projet de barrage hydroélectrique de Singrobo - Ahouaty (centre).  Le coût de ce projet intègre le bitumage d’un axe routier de près de 4 km, ce qui devrait considérablement améliorer les conditions de vie des populations environnantes et participer aux grandes priorités du « High 5 », notamment « Éclairer et électrifier l’Afrique », apprend-t-on auprès de la BAD. D’une capacité de 44 Mégawatts, ce barrage, situé à 148 km d’Abidjan, devra conforter l’ambition du pays de renforcer son mix énergétique en misant sur les énergies renouvelables. De 15% d’électricité d’origine verte actuellement, la production devrait passer à 42% d’ici 2030, selon les projections du gouvernement ivoirien. Le barrage de Singrobo - Ahouaty, d’un coût total estimé à 85 milliards de francs CFA, devrait être opérationnel en 2021, selon les dirigeants de la société ivoirienne Ivoire Hydro Energy, promotrice du projet et qui regroupe d’anciens agents de la compagnie nationale d’électricité. Ce barrage sera construit sur le fleuve Bandama, long de 1 050 km, qui traverse le pays du nord au sud et possède un bassin couvrant de près de 100 000 km2.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/02/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Ecouter la voix du peuple !

Sous la pression des acteurs économiques, le gouvernement ivoirien a décidé d’abandonner certaines dispositions décriées de la Loi de finances adopté...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité