Transports : La hausse exaspère les consommateurs

C’est un poids supplémentaire sur leurs frêles épaules. Selon les associations de consommateurs de Côte d’Ivoire, l’augmentation du coût du transport interurbain doit immédiatement s’arrêter.

Les prix des tickets au départ de Séguéla pour Abidjan sont passés de 7 100 FCFA à 9 100 FCFA.  Et vice-versa. À Odienné, de 10 000 FCFA, le coût du trajet est passé à 12 600 francs pour rallier la capitale économique. Vavoua, Bouaké, Yamoussoukro, etc. Partout les tarifs ont gonflé après la levée de l’isolement du Grand Abidjan, le 15 juillet dernier. La raison ? « Les mesures de distanciation dues à la pandémie à coronavirus font que, dans toutes les compagnies de transport, on est obligé de réduire le nombre de passagers. En maintenant les tarifs habituels, les transporteurs roulent à perte. Personne ne peut accepter cela », explique Drissa Diaby, Président de l’Association des détenteurs de taxi-compteurs, également actif dans le transport interurbain. Sauf que les consommateurs n’entendent pas cela de cette oreille. « Que les transporteurs aient une quote-part dans les soutiens des pouvoirs publics au secteur privé, afin que les consommateurs ne soient pas les seuls à subir leurs augmentations. Déjà que nous éprouvons d’énormes difficultés économiques et financières », souhaite Jean-Baptiste Koffi, Président de la Confédération des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire (COC-CI).

Visite de terrain

Avis partagé par Soumahoro Ben N’Faly, Président de la Fédération ivoirienne des consommateurs le Réveil.  « Nous avons contacté le Haut conseil des entreprises de transport routier. Nous effectuerons dans les jours à venir une visite de terrain avec cette organisation principale des transporteurs. Il s’agit, à travers cette démarche, de comprendre les motivations réelles des transporteurs et le niveau réel de la hausse des tarifs sur les différents trajets », ajoute M. Soumahoro, après avoir dénoncé ces augmentations. Marius Comoé, Président de l’Observatoire national des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire, n’est pas en reste. « Plusieurs routes ont été rénovées, réduisant les pannes dues à un mauvais état des voies. Comment se fait-il que les transporteurs prennent prétexte de la Covid-19 pour augmenter les prix ? N’oublions pas que la pandémie du coronavirus touche tous les secteurs d’activité et contribue à la paupérisation des populations. Nous demandons aux transporteurs de prendre leur part de sacrifices plutôt que de faire supporter leur manque à gagner par les usagers des transports terrestres ».

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité