Valérie Kouamé : « L’assurance, c’est la sécurité »

Promotrice du Salon africain des assurances (SADA), qui ouvre ces portes le 27 septembre à Cocody, une plateforme d’échanges entre la population et les acteurs du secteur, Valérie Kouamé nous livre sa vision du SADA et des difficultés à affronter.

Pourquoi une telle plateforme entre assureurs et assurés ?

Elle a été initiée à partir du constat que les populations ne sont pas bien informées sur le secteur des assurances, alors que l’assurance, c’est la sécurité. Un individu qui est sécurisé est un individu stable. Nous avons également constaté qu’il y avait une barrière entre les acteurs et la population. Cette deuxième édition vise à vulgariser, informer, créer des habitudes d’assurance et faire la promotion de nos produits.

Les barrières dont vous parlez n’ont-elles pas été favorisées par l’attitude et les habitudes des acteurs du secteur ?

La faute incombe à tout le monde. De part et d’autre, le contrat de bonne foi n’est pas toujours respecté et cela fait naitre des murs de méfiance. Cela peut expliquer en partie le faible le taux d’assurés, 1,7%, alors que beaucoup de personnes dans le secteur informel pourraient s’assurer mais n’ont pas la bonne information.

Pour cette deuxième édition, quelles sont vos attentes ?   

Toutes les grandes compagnies seront présentes. Nous avons une dizaine d’exposants et au moins 5 000 participants aux formations. Le bilan de l’édition précédente est positif. Nous voulons faire tomber les barrières entre les assureurs et les assurés en les mettant face à face. Ce que je peux dire aux Ivoiriens, c’est que ce n’est pas un « ring ». Qu’ils ne viennent pas se battre avec les compagnies, c’est un cadre d’écoute et d’échanges. Qu’ils viennent faire connaitre leurs plaintes dans la convivialité, afin de permettre aux assureurs de s’ouvrir et de mieux comprendre leurs préoccupations pour mieux les servir et améliorer la qualité des offres et des prestations. L’un des thèmes qui sera développé est : « Faut-il désespérer des compagnies d’assurances ? ». Ce sera l’occasion de poser toutes les questions.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité