Ecouter la voix du peuple !

Sous la pression des acteurs économiques, le gouvernement ivoirien a décidé d’abandonner

certaines dispositions décriées de la Loi de finances adoptée fin décembre par le Parlement.

Recul inqualifiable pour certains, voix de la sagesse pour d’autres, qui estiment que les autorités ont été, dans ce cadre, à l’écoute du peuple. La montée au créneau du patronat a certes pesé dans la balance, mais elle a été surtout soutenue par plusieurs acteurs indépendants et éloignés des clivages politiques. Avec cette porte que le gouvernement vient d’ouvrir, se présente l’opportunité de remettre sur la table plusieurs mesures décriées, qui continuent de faire couler beaucoup d’encre et de salive. La dernière en date, encore d’actualité et qui doit prendre effet fin mars, est la mesure du ministère des Transports relative à l’interdiction d’importation de véhicules de tourisme âgés de plus de 5 ans. Si le gouvernement met en avant la pollution et les dangers (ce qui n’est pas toujours évident avec la plupart des véhicules importés), les acteurs du secteur évoquent la réduction de leur chiffre d’affaires, la perte de certains emplois, et une probable

flambée des prix des véhicules, déjà hors de portée des bourses de la plupart des Ivoiriens. C’est également une porte ouverte afin de maintenir la pression sur le gouvernement pour qu’à l’avenir, les décisions puissent tendre davantage vers l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Des efforts sont certes observés, mais le peuple, à bon droit d’ailleurs, continue de réclamer de meilleures conditions de vie, surtout dans un contexte où le gouvernement soutient sans cesse

que tous les voyants sont au vert. Une bonne santé économique qui devrait rejaillir au plus vite sur les populations, afin qu’elles puissent continuer à bénéficier des retombées d’une croissance dont elles sont les acteurs majeurs.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/02/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Ecouter la voix du peuple !

Sous la pression des acteurs économiques, le gouvernement ivoirien a décidé d’abandonner certaines dispositions décriées de la Loi de finances adopté...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité