Administration publique : Plus de 1 000 milliards FCFA pour les fonctionnaires

L’administration publique ivoirienne a longtemps connu une forme de sclérose. Des décennies de crises au cours desquelles les salaires et les conditions de travail laissaient à désirer. Mais, depuis 2011, les fonctionnaires connaissent un meilleur traitement. Une situation qui a nécessité des sacrifices de la part de l’État.

C’est un point satisfaisant dans l’histoire récente de la Fonction publique. Si les grèves n’ont pas épargné le secteur, ces dernières années l’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires est cependant à souligner. On peut citer, entre autres, le paiement effectif de la totalité des revalorisations salariales actées, soit un effort de paiement de plus de 81 milliards de FCFA supplémentaires par an. À noter également le déblocage des avancements indiciaires au profit de l’ensemble des fonctionnaires en 2014 et 2015, soit un effort financier exceptionnel annuel de 126,5 milliards de FCFA. Sans oublier la revalorisation de 400 points d’indice accordée aux cadres supérieurs de la santé et celle de 150 points d’indice au personnel technique de la santé, pour un montant annuel de 15 milliards de FCFA;  la revalorisation de 150 ou 100 points d’indice au profit des fonctionnaires de certains emplois techniques et scientifiques, pour un montant annuel de 3,4 milliards de FCFA.

Stock des arriérés Le gouvernement a aussi repris les avancements automatiques de chaque fonctionnaire, tous les deux ans, pour un coût annuel moyen de 12,4 milliards de FCFA.  La promotion depuis 2014 des fonctionnaires des grades A4, A5 et A6 aux grades supérieurs, pour un coût annuel moyen de 6,9 milliards de FCFA, est un autre point de satisfaction. À cela s’ajoute le Programme triennal de renforcement de capacités des fonctionnaires lancé en 2017, pour un coût estimé à 2 milliards de FCFA. Dès 2011, le gouvernement a acté une grille salariale particulière pour les médecins. Il en est de même pour les membres du corps diplomatique, qui, en janvier 2013, ont connu une revalorisation significative de leur grille salariale. L’ensemble de ces revalorisations salariales a couté à l’État près de 616 milliards de FCFA, selon le ministre de la Fonction publique, le général Issa Coulibaly. Auxquels s’ajoute le paiement des bonifications indiciaires, pour 21 milliards de FCFA, et du stock des arriérés, de l’ordre de 249 milliards de FCFA. Ce tableau est complété par le coût des formations et des renforcements de capacités des fonctionnaires et agents de l’État, 2 milliards de FCFA pour une administration publique performante et efficiente. Soit un effort financier total du gouvernement de près de 1 000 milliards de FCFA pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité