AGOA : Le Cameroun proteste

Yaoundé estime que Washington s’est basé sur une version erronée des faits pour retirer au Cameroun un traitement commercial préférentiel, a affirmé le ministre de la communication le lundi 18 novembre au soir. Pour René Emmanuel Sadi, qui s’exprimait sur la télévision d’État, les États-Unis font preuve « d’une ignorance ou d’une méconnaissance », voire « d’une volonté délibérée d’ignorer [la] réalité ». Avant d’ajouter : « l’AGOA est une porte ouverte sur le grand marché des opportunités  américain et le Cameroun entend en ce qui le concerne continuer d’en tirer profit autant que faire se peut, persuadé que, comme par le passé, il remplit les conditions nécessaires à cet effet ». Fin octobre, les États-Unis avaient décidé que des violations grossières et répétées des droits humains « justifiaient de priver dès la fin de l’année Yaoundé du traitement commercial préférentiel dont le pays bénéficiait dans le cadre de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) », une loi devant aider au développement sur le continent africain en encourageant le commerce à de taux douaniers minorés. Selon l’ambassade américaine au Cameroun, ce pays d’Afrique centrale a exporté pour 220 millions de dollars (près de 200 millions d’euros) de biens vers les États-Unis en 2018, dont 63 millions « au titre de l’AGOA ».

B.S.H.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 09/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité