kartal escort
Zimbabwe : 1 0 pour Grace Mugabe | Journal d'Abidjan

Zimbabwe : 1 0 pour Grace Mugabe

« Je laisserai ou donnerai le pouvoir à Mme Mugabe, ou à Emerson (Mnangagwa), ou à Mphoko (l’ancien Vice-président) », a déclaré Robert Mugabe en septembre 2017, alors qu’il est candidat à sa propre succession en 2018. Deux mois plus tard, il a limogé Emerson Mnagagwa, jusqu’à ce lundi son Vice-président, pour « manque de loyauté, manque de respect, malhonnêteté et manque de sérieux », a déclaré le ministre de l’Information zimbabwéen Khaya Moyo.

Ce limogeage n’est pas véritablement surprenant. Une guerre de succession opposait le Vice-président sortant à Grace Mugabe depuis des mois. Une campagne virulente, visant à discréditer chacune des deux parties au sein de leur parti commun a eu raison de lui.

Les tractations ont commencé, chez les jeunes notamment, pour qu’il soit remplacé par celle qui lançait dimanche soir encore à son mari, devant des milliers de personne, « n’ayez pas peur. Si vous voulez me donner votre poste, donnez-le moi librement ». Aujourd’hui, elle bien placée pour être celle qui remplacera le Vice-président sortant. 

Hadejah S. MAIGA

LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/08/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle gnration

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité