Nigeria : Déradicaliser pour pacifier

Depuis 2015, le Nigeria a lancé un programme de déradicalisation des combattants de Boko Haram arrêtés. Ce lundi, les Nations Unies ont estimé qu’il aidera ces anciens combattants à mieux se réinsérer dans la société et à maintenir la paix dans la région. Le programme de déradicalisation, réhabilitation et réintégration (DRR) est une initiative essentielle de consolidation de la paix, a noté Edward Kallon, le Coordinateur humanitaire des Nations Unies au Nigeria, lors de sa visite au camp du DRR de l'État de Gombe (nord-est), ajoutant qu’il « fait partie des meilleures pratiques mondiales ».

« Je salue leurs efforts pour faire en sorte que ces ex-combattants soient déradicalisés, réhabilités et réintégrés dans la société, apportant ainsi des contributions significatives à leurs communautés », a déclaré M. Kallon. Il a également promis le soutien de l'ONU au programme, en particulier dans le domaine de « l'amélioration de la qualité ».

Le programme DRR est le fruit d'une coopération entre le gouvernement, l'armée et plusieurs ministères, départements et agences nigérians. Il vise à déradicaliser et à réhabiliter les terroristes repentis de Boko Haram, dans le but de gagner la guerre contre le mouvement extrémiste.

En juillet, 601 ex-combattants ont été réintégrés dans la société après leur passage par ce programme.

B.S.H.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité