Israël : Opération séduction en Afrique

À l’approche des législatives du 2 mars en Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahou joue la carte des relations internationales, notamment celles avec l’Afrique.

À l’occasion d’une visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou le 3 février, le Président ougandais Yoweri Museveni a annoncé que son pays « étudie » la possibilité d’ouvrir une ambassade à Jérusalem. Les discussions entre les deux hommes ont également porté sur la possibilité d’ouvrir une ligne aérienne directe entre l’Ouganda et Israël. L’Ouganda n’a pour l’heure aucune ambassade dans ce pays. Netanyahou a de son côté indiqué qu’Israël ouvrirait une ambassade en Ouganda dès que ouvrirait la sienne à Jérusalem, la représentation diplomatique israélienne auprès de l’Ouganda étant basée à Nairobi, au Kenya voisin. Cette visite en Ouganda est la cinquième visite de M. Netanyahou en Afrique « depuis environ trois ans et demi », a souligné l’intéressé. Sa dernière visite en Ouganda datait de juillet 2016. Il était alors venu pour marquer le 40ème anniversaire du raid d’Entebbe, une opération commando organisée par Israël pour libérer les passagers d’un vol entre Tel-Aviv et Paris détourné vers l’Ouganda, où les preneurs d’otages avaient été accueillis par Idi Amin Dada. Le frère de Benjamin Netanyahou, Yonathan, chef du commando, avait péri durant l’opération.

Normaliser les relations

Le Premier ministre israélien a profité de son déplacement en Ouganda pour rencontrer le dirigeant soudanais Abdel Fattah al-Burhane afin de discuter d’une « normalisations » des relations entre les deux pays. « J’ai rencontré à Entebbe le Président du Conseil souverain du Soudan… et nous avons convenu d’entamer une coopération qui normalisera les relations entre les deux pays », a tweeté Netanyahou à l’issue de l’entrevue. L’entretien était néanmoins une surprise pour beaucoup. Le porte-parole du gouvernement soudanais a par ailleurs assuré que le gouvernement de son pays n’avait « pas été averti » à l’avance de cette entrevue, sans davantage de précisions. Ces dernières années, Israël a renforcé ses relations diplomatiques avec les pays africains, après une période difficile due notamment au soutien israélien à la politique d’apartheid pratiquée en Afrique du Sud. Mais l’expertise israélienne dans les domaines militaire et agricole a créé des opportunités d’échanges avec les pays africains. Israël a actuellement des relations diplomatiques avec 39 des 48 États d’Afrique subsaharienne. En outre, le pays entretient des relations avec l’Égypte, qui est avec la Jordanie le seul pays arabe dans ce cas.

Boubacar Sidiki Haidara

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité