Thaïlande : Le changement réclamé par les étudiants

Au moins 10 000 manifestants se sont rassemblés à Bangkok le 16 août pour dénoncer le gouvernement et réclamer une réforme de la monarchie en cours dans le pays. C'est l'une des plus grandes manifestations anti-gouvernementales depuis la prise du pouvoir en 2014 du Premier ministre Prayuth Chan-ocha. Ces manifestations sont devenues quasi quotidiennes depuis un mois. Elles sont menées par des groupes d'étudiants qui demandent une réforme de la monarchie, la dissolution du Parlement et l'écriture d'une nouvelle Constitution. L'arrestation par les autorités de trois militants ces deux dernières semaines a provoqué une montée de la tension dans le pays. Relâchés sous caution, ils sont poursuivis pour une dizaine de motifs, parmi lesquels la sédition et la violation de la loi d'urgence sanitaire. Les manifestants thaïlandais, prenant pour modèle les jeunes Hongkongais, n'ont pas de réels dirigeants et s'appuient essentiellement sur les réseaux sociaux pour relayer leurs appels à la contestation. Leur principale cible a longtemps été le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, ancien chef de l'armée, auteur d'un coup d'État en 2014, qui s'est maintenu au pouvoir à la suite d'élections contestées en 2019. Les manifestants réclament sa démission, la dissolution du Parlement et la réécriture de la Constitution de 2017, qui donne un pouvoir très large aux 250 sénateurs, tous choisis par l'armée.

B.S.H.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité