La Chine accuse l’Inde de « provocation »

Dans un communiqué publié mardi, le ministère chinois de la Défense a accusé l'Inde de « grave provocation militaire » après le franchissement de la frontière la veille par des soldats qui ont ensuite « effectué des tirs de sommation ». « Les troupes chinoises de défense des frontières ont été forcées de prendre les contre-mesures appropriées pour stabiliser la situation sur le terrain », ajoute le texte, qui ne précise pas la nature de ces mesures. L’Inde n'a pas réagi dans l'immédiat. Des litiges frontaliers anciens opposent ces puissances voisines. Ils ont été attisés mi-juin par un choc à plus de 4 000 mètres d'altitude entre soldats indiens et chinois, au Ladakh (nord de l'Inde). L'affrontement a fait 20 morts côté indien et un nombre inconnu de victimes dans les rangs chinois. La mort des soldats indiens a suscité une vague d'indignation dans le pays, entraînant même un boycott des produits chinois. Après l'affrontement, de hauts responsables des armées chinoise et indienne s'étaient rencontrés et avaient convenu d'œuvrer pour apaiser les tensions. 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité