Rodrigo dérape à nouveau

Le président philippin, Rodriguo Duterte, a de nouveau démontré ses piètres talents diplomatiques, avant son départ pour le sommet de l’ASeAN, en s’en prenant de façon virulente et outrancière au président des États-Unis, Barack Obama. « Je suis un président d’un État souverain et nous avons depuis longtemps cessé d’être une colonie. Je n’ai pas de maître, sauf le peuple philippin. Il faut être respectueux. Il ne faut pas se contenter de balancer des questions et des communiqués. Fils de pute, je vais te porter malheur ! », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse suite aux critiques du président américain sur les droits de l’Homme et la lutte contre le trafic de drogue aux Philippines. Ce n’est pas la première fois que Rodriguo Duterte fait usage d’un langage aussi fleuri. Il avait déjà par le passé copieusement assaisonné le Pape François, ou encore l’ONU. Le bouillant président philippin, dont le pays est un allié des États-Unis dans le Pacifique, s’est néanmoins excusé, mais trop tard, car sa rencontre bilatérale avec les USA, lors du sommet, a été annulée.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/02/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Ecouter la voix du peuple !

Sous la pression des acteurs économiques, le gouvernement ivoirien a décidé d’abandonner certaines dispositions décriées de la Loi de finances adopté...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité