Sarkozy, la preuve du financement libyen ?

Alors qu’il affûte ses armes pour la primaire de la droite et du centre en novembre prochain, le candidat Nicolas Sarkozy est de nouveau rattrapé par l’affaire du financement de sa première campagne électorale (2007), que la justice le soupçonne d’avoir illégalement pourvue de fonds libyens. C’est un « petit carnet de notes » qui pourrait constituer la première preuve tangible de versements en provenance de Libye, a révélé le 27 septembre le site d’information Médiapart. Dans ce carnet, qui appartenait à l’ancien ministre du Pétrole libyen Choukri Ghanem (2006-2011), serait évoqué le versement de 6,5 millions d’euros à l’ancien chef de l’État français. Confirmée par une source judiciaire, l’existence de ce carnet et son examen en cours par la justice française, est une fort mauvaise nouvelle pour Sarkozy, qui a toujours nié avoir reçu des fonds du régime Kadhafi. Selon les calculs de Mediapart, « au moins » 6,5 millions d’euros auraient donc été transférés de Tripoli jusqu’à Paris. On se souvient que Médiapart avait déjà évoqué ce dossier en 2012, en publiant un document officiel libyen, évoquant l’accord de principe de la Libye pour financer à hauteur de 50 millions d’euros la campagne électorale du candidat de l’UMP. Ce dernier avait attaqué le journal pour faux et usage et de faux. La justice avait alors tranché en faveur de ce média Internet, estimant que le document n’avait pas été falsifié.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 17/05/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Plaidoyer pour nos hôpitaux !

Alors que cette semaine nous nous intéressons à la politique des soins gratuits, la mort d’une enseignante à l’hôpital de la commune de Koumassi est venue remett...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité