RHDP : Nouvelle ère

Le leadership d’Alassane Ouattara a, sans nul doute, fédéré plusieurs forces autour du RHDP. En refusant de briguer un troisième mandat à la tête de la République, il ouvre par la même occasion la course à sa succession au sein de son parti.

Alassane Ouattara ne sera pas candidat à sa propre succession. En attendant que le choix du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix  (RHDP) n’officialise le nom de son candidat, un nouveau vent souffle au sein de ce parti. Mais le Président Alassane Ouattara, en fin calculateur, a décidé de prendre en main la vie du RHDP. De sources proches de lui, il compte y consacrer beaucoup d’énergie afin que son héritage n’explose pas après lui. À raison d’ailleurs, plusieurs ambitions présidentielles, que sa présence empêchait, naissent et pourraient perturber la conservation du pouvoir par le parti.

Resserrer les rangs Attendu dans l’après-midi du jeudi 12 mars 2020, Alassane Ouattara, en sa qualité de Président de parti, devrait expliquer à ses militants les raisons de son choix et appeler ces derniers à une union sacrée autour du RHDP. Il devrait en profiter également pour inviter tous ceux qui ont des ambitions présidentielles en interne à privilégier la voie du consensus et à resserrer les rangs autour d’un idéal. Celui de voir un RHDP plus fort et plus conquérant, « gage de paix et de stabilité » en Côte d’Ivoire, comme aiment le répéter cadres et militants du parti. « L’entente ne doit pas se faire uniquement autour d’Alassane Ouattara, mais autour des idéaux du parti. Ouattara en est le capitaine et il saura nous diriger », explique Adama Diomandé, l’un de ces cadres.

Contenir les ambitions Au sein de la prochaine génération à laquelle le Président Ouattara veut léguer le pouvoir, l’on compte Amadou Gon Coulibaly, Jeannot Ahoussou, Patrick Achi, Hamed Bakayoko et Mabri Toikeusse. Ils ont en commun le fait d’avoir été aux cotés de leur mentor durant ces dix dernières années et, autant qu’ils sont, ils ont des arguments à faire valoir afin d’obtenir le parrainage du RHDP pour l’élection présidentielle. Le Président Ouattara aura à contenir toutes ces ambitions afin de les fédérer autour d’une seule. Chose qui ne s’annonce pas facile. Des primaires n’étant pas à l’ordre du jour, le choix de Ouattara devra se faire avec du tact et du consensus.

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité