Élections locales : Le RDR face au piège des indépendants

En restreignant les conditions de dépôt des candidatures en son sein afin de limiter le nombre de postulants aux postes électifs pour les locales (municipales et régionales) à venir, le Rassemblement des républicains (RDR) espérait faciliter la tâche à sa direction dans le choix des candidats. Mais la phase des arbitrages n’en est pas pour autant une partie de plaisir. Avec plus de 300 candidatures enregistrées pour un peu plus de 100 circonscriptions, soit une moyenne trois candidatures pour chacune, des voix s’élèvent déjà pour remettre en cause les choix des comités locaux installés à cet effet ou encore ceux de la direction de ce parti. « C’était prévisible et certains candidats ont préféré ne pas déposer leurs dossiers au niveau du parti, afin d’éviter le piège de l’engagement à ne pas se présenter en indépendant », commente un cadre du RDR qui vise un poste de maire dans le district d’Abidjan. Selon lui, il sera très difficile d’éviter des candidatures indépendantes, car de nombreux autres cadres sont bien déterminés à tenter leur chance. À ces derniers, il ne faut surtout pas parler de « discipline de parti ». Mais la Secrétaire générale, Kandia Camara, espère pouvoir obtenir le maximum de consensus autour des candidats du parti avant d’ouvrir les négociations avec les autres partis de l’alliance du RHDP, qui espèrent eux aussi voir le nombre de leurs élus croitre, alors que le RDR veut se tailler la part du lion.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité