Syndicats estudiantins : l'union sacrée ?

La paix sur l’espace universitaire dépend des syndicats.

Depuis plusieurs années, l’espace universitaire ivoirien est le théâtre d’affrontements entre plusieurs factions syndicales estudiantines. Mais la FESCI et l’AGEECI, ont décidé de s’unir pour mener ensemble la lutte pour l’amélioration des conditions de l’étudiant.

Aujourd’hui, il n’y a plus de soucis entre nous. Nous luttons désormais ensemble pour la même cause : les droits des étudiants ». Propos de Fulgence Assi, secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), le 22 août, lors d’un colloque initié par son syndicat, avec la participation de l’Association générale des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (AGEECI), autour du thème: « Les conditions de réussite du système LMD». Fait majeur, cette rencontre a été marquée par la signature de la « Charte Tchifi Zié pour la pacification du milieu universitaire», du nom du secrétaire général du Forum des souverains et leaders traditionnels d’Afrique, qui a tenu à apporter sa caution morale à cette démarche. En novembre 2015, des éléments de la FESCI et de l’AGEECI avaient eu une altercation pour le contrôle du quai d’embarquement du Centre hospitalier universitaire de Cocody, (CHU), soldée par un mort et trois blessés. Le 14 mai dernier, des échauffourées avaient éclaté à l’université Félix Houphouët-Boigny, occasionnant plusieurs blessés, des morts et des disparus. C’est pourquoi le roi Tchifi Zié a pris l’initiative de rapprocher ces deux factions syndicales rivales. Une lueur d’espoir La hache de guerre entre ces syndicats semble donc enterrée. Pour peu que les paroles se traduisent en actes, car l’enjeu est de taille. Il s’agit de lutter ensemble pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, ce qui peut être un gage de stabilité pour l’environnement universitaire. « Nous avons décidé de faire taire nos égos, au profit de l’intérêt général des étudiants. Il fallait donc le matérialiser par la signature de cette charte », a déclaré pour sa part Patrick Sodé, secrétaire général adjoint de l’AGEECI. Une nouvelle ère semble donc se lever sur l’Université Félix HouphouëtBoigny, avec l’unité retrouvée entre les différentes organisations estudiantines.

Anthony NIAMKÉ

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité