Couverture maladie universelle : Top départ

 La généralisation des prestations a démarré dans plusieurs établissements sanitaires publics. Après la remise des diplômes de fin de formation aux agents d’accueil de santé, face à la presse le vendredi 04 octobre 2019, karim Bamba, directeur général de la CNAM a annoncé que les prestations de la couverture maladie universelle(CMU) ont débuté le 1er octobre dans les centres sanitaires publics.

Afin d’assurer l’accessibilité aux médicaments, le gouvernement a octroyé un prêt de 7,5 milliards à la nouvelle pharmacie de la santé publique (NPSP) dont la totalité des médicaments permettant le stock de départ pour le démarrage de la CMU avec 2 979 469 personnes cotisant et enrôlés bénéficiaires.

« Après des négociations avec le ministre de la santé te de l’hygiène publique, des tarifs très avantageux ont été mis au profit des assurés. Les actes du panier de soins de la CMU ont fait l’objet d’un arrêté interministériel. Ces tarifs qui sont fonction de la catégorie à laquelle appartient le centre de santé, sont applicables dans les établissements sanitaires publics et privés investis d’une mission de service public. Un arrêté interministériel précise également la liste et les prix des médicaments génériques de qualité qui seront vendus aux mêmes prix aussi bien dans les établissements sanitaires publics que dans les officines et dépôts pharmaceutiques privés » a indiqué Karim Bamba, directeur général de la CNAM.

Les populations sont impérativement appelés à s’enrôler avant le 31 décembre 2019 fin  des enrôlements biométrique afin de bénéficier des prestations offertes.

Ange-Stéphanie DJANGONE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité