JNCC 2020 : Les élèves du primaire de Yamoussoukro, instruit sur le processus de fabrication du chocolat et de la création d’une plantation de cacao

Les élèves de l’EPP N’Gokro de Yamoussoukro ont effectué, ce vendredi 2 octobre, une visite dans une plantation de cacao situé dans le village de Massonkouakoukro (route de Bouaflé), dans la cadre des activités meublant la 7è édition de la Journée nationale du cacao et du cacao, démarré depuis le jeudi 1er octobre à Yamoussoukro.

Cette visite conduite par le Conseil du Café-Cacao avait pour objectif de faire découvrir aux élèves de l’école primaire N’Gokro de Yamoussoukro, le monde du cacao et toutes les activités qui gravitent autour.

Très attentifs aux explications données par M. Franck Wohe, contrôleur qualité au Conseil Café-Cacao, s’est exprimé sur le processus de création d’une plantation de cacaoyer et les différentes étapes d’obtention des fèves pour la fabrication du chocolat.

Depuis l’étape des pépinières jusqu’à la mise en terre des plants de cacaoyer, les élèves ont été bien instruit sur le processus. « Le cacaoyer a aussi besoin d'une certaine ombre pour grandir correctement, c'est pourquoi il s'est naturellement implanté en sous-bois, sous des espèces plus hautes que lui. », a précisé M. Wohe au cours des explications.

Par la suite, le contrôleur qualité au Conseil Café-Cacao s’est étalé sur le process d’obtention des fèves. « Après l’étape de l’écabossage, les fèves sont triées, nettoyées et mises à fermenter pendant sept jours à l’air libre et au soleil dans des caisses de bois recouvertes de feuilles de bananiers pour que se développe un début d'arôme par suite de réactions chimiques naturelles. Cette première fermentation permet de liquéfier la pulpe entourant la fève. », a-t-il expliqué.

Après cette étape, « les graines de cacao passent ensuite dans différents broyeurs à meules selon l'affinage souhaité. Ils se transforment alors en une pâte épaisse et liquide appelée masse de cacao. La masse de cacao est mélangée aux autres matières premières (sucre et éventuellement lait) jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. », a dit M. Franck Wohe.

Notons que le cacao est récolté deux fois dans l’année, à savoir la grande saison qui part d’octobre à mars et la petite saison qui court d’Avril à septembre.

Anthony NIAMKE, envoyé spécial à Yamoussoukro

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 22/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité