Abidjan : Quand la petite saison des pluies inquiète

Depuis plusieurs semaines, la petite saison des pluies a provoqué de nombreux dégâts matériels dans la capitale économique ivoirienne, avec son lot d’inondations. Et plus elle s’étend, plus les craintes d’un drame hantent les Abidjanais.

Débutée en septembre, la petite saison des pluies commence à prendre des allures inquiétantes pour les Abidjanais. Selon la direction de la Météorologie nationale, elle a des similitudes avec celle de 2019 et s’étendra sur les mois de septembre, octobre et novembre, avec un pic qui se situera entre octobre et novembre 2020. Dans le nord et le centre de la Côte d’Ivoire, on a enregistré des cumuls pluviométriques moyens qui varient de 200 à 430 mm.  

Précipitations intenses « Il est vrai que cette pluie commence à nous inquiéter. Les Ivoiriens ont peur parce qu’en 2019 la même petite saison des pluies avait fini par causer des morts, alors que la grande saison n’avait quasiment pas fait de victimes », signale Salif Coulibaly, adjoint au maire d’Attécoubé chargé des questions de salubrité. Dans la même commune, au niveau de Mossikro, Grabo Gaoussou, membre du Comité de surveillance du quartier confesse qu’il craint des dégâts terribles si les précipitations se poursuivent avec cette intensité. Malheureusement, pour lui et pour de nombreux Ivoiriens, la météo annonce de grosses précipitations pour les semaines à venir. « Le problème, c’est que toutes les zones sont devenues des zones à risques. Les infrastructures d’assainissement d’Abidjan sont vétustes et ne tiennent plus », note Grabo Gaoussou. À Treichville, Jean Boto, adjoint au maire qui s’occupe des questions d’assainissement, pense qu’il faut se méfier de cette petite saison des pluies parce qu’elle se caractérise par de fortes précipitations, malgré le nom qu’on lui prête. Une mise en garde à prendre au sérieux, d’autant plus que les prévisions de cette année 2020 montrent une hausse sensible, pouvant aller jusqu’à 10% par rapport aux cumuls de l’année 2019, qui étaient de 394,3 mm dans le centre et 482,5 mm dans le nord en moyenne. Dans le sud et sur le littoral sont attendus des cumuls pluviométriques moyens pouvant aller jusqu’à environ 500 mm, soit une situation proche de celle de l’année 2019 (459,5 mm et 533,2 mm). Face aux risques d’inondations, la SODEXAM a déjà lancé un appel aux populations afin que celles-ci suivent les bulletins météorologiques quotidiens diffusés dans les médias et les a exhorté à quitter les zones à risques.

Raphaël Tanoh

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 26/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité