Passage au nouvel an : Les pompiers enregistrent 69 accidents

Le groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM) a enregistré dans du 31 décembre 2017 au  1er janvier 2018,  69 accidents sur l’étendue du territoire ivoirien avec une dizaine de cas de décès. Un chiffre en hausse par rapport à celui de la fête de la nativité où ils avaient enregistré une trentaine d’accident.

Selon une note de ministère de la santé par contre, dans  les urgences médicales et chirurgicales, les salles d’accouchement ou salles de suite de couches la situation était assez calme, parce qu’il n’y avait pas eu de grands blessés de la voie publique. Cette note enregistre toutefois des blessés liés à l’usage de pétards.  Au Chu de Cocody par exemple,  un enfant vivant à Abobo qui s’est fait un œil au beurre noir par les pétards a pu être rapidement pris en charge et a pu regagner la maison familiale. Mais  à l’hôpital général de Port-Bouët, Salif Ousmane, né en 1985 et vivant à Gonzagueville a vu trois de ses doigts ravagés par l’explosion d’un pétard dont il voulait se saisir.  Un autre cas similaire a été enregistré à Koumassi où  Yacouba Konaté, 11 ans a perdu un doigt.

Le Chu de Yopougon a enregistré le cas le plus critique avec Joël Séri Joël,  élève de 22 ans qui, volant au secours d’une dame qui a reçu une salve de pétards. Il a perdu suite à l’explosion quatre doigts de sa main droite alors qu’il tentait de débarrasser cette dame d’un pétard lancé par inadvertance sur sa personne

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/04/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Libérez la parole !

Libérez la parole ! La parole libère, dit l’adage, et, de plus en plus, les Ivoiriens la demandent. Non pas seulement sur les réseaux sociaux ou dans les bureaux et ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité