Resocialisation : Une troisième vague de mineurs en conflit avec la loi bientôt en formation

Un peu moins d’une centaine d’enfants en situation de conflit avec la loi sont attendus dans un centre de resocialisation à M’bahiakro. Dans le cadre du Projet de resocialisation des mineurs en difficulté avec la loi (PRMDL), ils seront formés à retrouver la place qui est la leur au sein du corps social.

Dans les jours qui suivent, quatre-vingt-dix enfants en situation de conflit avec la loi seront accueillis dans un centre de formation situé dans cette localité de la région du Iffou, au Centre-Est de la Côte d’Ivoire. A en croire Madame. Manignan Ouattara, le Chef du projet de resocialisation des mineurs en difficulté avec la loi (PRMDL), qui a livré cette information mardi à la faveur d’une conférence de presse, ils compléteront de 350 à 440 l’effectif total de ce centre de formation.

Six mois durant, ces enfants constituant la troisième vague d’une opération gradeur nature portant sur un effectif de 1000 pensionnaires visés, recevront des cours sur la citoyenneté, le civisme et la solidarité. Auparavant, les deux premiers mois de leur séjour dans ce centre seront consacrés à la stabilisation de l’enfant avant l’apprentissage d’un métier. Cette mission de formation sera assurée par la Gendarmerie nationale, la Croix Bleue, le ministère de la Justice, le ministère de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes et le ministère de la famille, de la femme et de la protection de l’enfant.

Selon Mme Ouattara, cette opération a commencé le 11 novembre avec une première vague de 210 enfants convoyée sur le site de M’bahiakro. La deuxième, forte de 140 enfants, a suivi le 16 décembre dernier sur le même site de M’bahiakro. Il s’agit d’enfants issus de ménages déchirés, élevés par d’autres personnes que leurs parents biologiques. Et qui, de ce fait, s’adonnent à la délinquance avec des armes blanches dans les rues abidjanaises et à parfois à l’intérieur du pays. Selon les experts conduisant ce projet, les zones endémiques sont, outre Abidjan, les villes de Bondoukou, Daloa, San Pedro, Bouaké, Man et Korhogo.

Ce programme a été inspiré d’un film brésilien appelé « Cité de Dieu ». Exécuté par la Cellule de coordination et de réintégration sociale (CCRS) sur instruction du Conseil national de la sécurité (CNS), ce projet permettra au bout d’un an, de resocialiser ces enfants. Toujours, selon Mme Ouattara, un mois après leur présence sur le site de resocialisation, « …les enfants sont transformés positivement. Les pensionnaires font montrent de changements positifs».

 

Benoît TANOH

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel