Athlétisme : Un nouveau défi pour les Ivoiriens

En attendant le Meeting de Birmingham, le 18 août prochain, les athlètes ivoiriens seront du jeudi 2 au dimanche 5 août à Asaba (Nigéria), où se déroulera la 21ème édition des Championnats d’Afrique d’athlétisme. Les projecteurs seront tournés vers Ahouré et Ta Lou.

L’aventure se poursuit pour le sprint ivoirien et ses acteurs. La Côte d’Ivoire sera du rendez-vous d’Asaba au Nigéria, dans le cadre de la 21ème édition des Championnats d’Afrique d’athlétisme (CAA), avec un commando de cinq athlètes conduits par le capitaine de la sélection nationale, Youssef Ben Méïté et engagés en sprint, saut en longueur, triple saut et relais 4x100 mètres. Les regards seront principalement tournés vers celles qui représentent aujourd’hui l’Afrique sur toutes les pistes d’athlétisme au monde : Murielle Ahouré et Marie-Josée Ta Lou. Cependant, la Vice-championne du monde 2017 des 100 et 200 mètres, Ta Lou, sera la seule à défendre les couleurs ivoiriennes, après le forfait annoncé d’Ahouré le week-end dernier, suite à une allergie. Une situation malheureuse qui empêche le retour sur les pistes du continent de la championne du monde du 60 mètres féminin. « Je me porte un peu mieux, j’ai juste besoin de prendre quelques jours de repos. Je ne pourrais malheureusement pas honorer mon rendez-vous. J’en suis vraiment désolée  », a déclaré la sprinteuse sur sa page Facebook. Chez les hommes, ce sont Youssef Ben Meïté (deux médailles d’Or et deux médailles d’Argent aux CAA 2010 et 2016), qui tentera de conserver son titre sur 100m, Wilfried Hua et Arthur Cissé Gué qui représenteront le sprint ivoirien en terre nigériane.

Birmingham dans le viseur Après ces Championnats d’Afrique d’athlétisme, cap sur le Meeting de Birmingham, le 18 août prochain, en Angleterre. Une étape où devraient encore se surpasser nos deux athlètes féminines. Ces Championnats d’Afrique d’athlétisme seront un tremplin pour Marie-Josée, qui occupe en ce moment la première place du classement de la Diamond League 2018, après onze journées (sur 14) avec 51 points. Elle se doit de maintenir son rang et d’augmenter ses points, importants pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Idem pour sa compatriote Murielle Ahouré, qui occupe la deuxième place de ce classement, avec 41 points. L’enjeu est grand et elles mettront certainement toutes les chances de leur côté en réalisant de nouveaux exploits.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 06/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité