JO 2016 : quelles chances pour les athlètes ivoiriens ?

Les espoirs d’or reposent sur les sprinteuses Ahouré et Ta Lou.

C’est au total 16 athlètes ivoiriens, de disciplines différentes, qui défendront les couleurs nationales lors des Jeux Olympiques de Rio (Brésil), dans quelques jours. Quelles chances de médailles pour ces champions ?

Murielle Ahouré, Marie-Josée Ta Lou, Adeline Gouenon, Parfaite Gaha, Ziket Karel, Ben Youssef Méité et Hua Wilfried Koffi sont les sept sprinteurs qui représenteront la Côte d’Ivoire aux JO 2016. Après de brillantes prestations lors de la 20ème édition des Championnats d’Afrique d’athlétisme seniors de Durban en juin dernier, ces compétiteurs se sont illustrés en glanant 6 médailles. Dont, 3 en or (100m dames et hommes, et 200m dames), une d’argent (relais 4X100m hommes), et 2 de bronze (100m dames et relais 4X100m dames). Ces performances ont permis à la Côte d’Ivoire de se hisser à la 4ème place de l’athlétisme africain. De quoi rassurer avant Rio. Les espoirs ivoiriens reposeront sur les épaules de Murielle Ahouré, la vice-championne du monde de 100m (2013), et de Marie-Josée Ta Lou qui, le 23 juillet dernier au meeting de Londres, a remporté une médaille d’or au 100m, en 10s96. Auparavant, elle avait brillamment glané deux fois l’or (100 et 200m) aux derniers Jeux de Brazza de juillet 2015. Sans oublier, évidement, Ben Youssef Méité, vainqueur du 100m à Durban.

Taekwondo et natation en embuscade
Outre l’athlétisme, le taekwondo ivoirien donne également des motifs d’espoir. Cheick Sallah Cissé, Ruth Gbagbi, championne de la catégorie des moins de 67kg, et Mamina Koné, médaillée d’or des plus de 67 kg, ont été superbes en février 2016 lors du tournoi qualificatif de la zone Afrique au Maroc. Chez les nageurs, Talia Té Flan, nouveau record d’Afrique au 200m nage libre, et Thibaut Danho, médaillé d’argent et de bronze au 100 et 200m nage libre, pourraient créer la surprise. Avec un total de 13 médailles remportées par ces deux prodiges du bassin, les « Éléphants nageurs » sont à prendre au sérieux. Par ailleurs, Daboné Zouleiha Abzetta, Gwla- dys Sakoa, et Carla Frangilli, respectivement judoka, escrimeuse et archère, seront les autres représentantes ivoiriennes à ces Olympiades. Fort de ces espoirs, une enveloppe de 240 millions de francs CFA a été mise à la disposition des athlètes ivoiriens par l’État, afin de permettre une préparation optimale.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel