Jeux paralympiques : quelles chances pour la Côte d'Ivoire ?

Pourront-ils faire mieux que les Taekwondo-in ?

Les Jeux Olympiques de Rio terminés, place aux Jeux paralympiques, qui se tiendront du 07 au 18 septembre. Avec trois athlètes, la Côte d’Ivoire peut-elle à nouveau créer la surprise ? Passage en revue.

Rio De Janeiro s’apprête à accueillir les Jeux paralympiques, qui mettront en compétition les athlètes en situation de handicap. Au total, 4 350 sportifs venant de 176 pays se disputeront les médailles lors de 528 épreuves, dans 23 sports. La Côte d’Ivoire tentera de tirer son épingle des Jeux, à travers trois athlètes déterminés, dont l’objectif est de glaner des médailles.

Des athlètes performants

Fatim Diasso, déficiente visuelle, représentera le pays en athlétisme, plus précisément dans le 100m. Ancienne membre de l’équipe nationale d’athlétisme, elle souffre aujourd’hui d’un dysfonctionnement de la rétine. Devenue reine du handisport ivoirien, elle participa aux J.O de Londres en 2012, grâce à une médaille d’or au 100m obtenue au meeting international de Tunis. Aux jeux africains de Brazzaville, en 2015, Fatim décroche le bronze au 100m, synonyme de qualification pour Rio. L’autre espoir ivoirien, c’est Duffi Benian Richard, 1m26. Il est le champion africain de la catégorie F40 de Javelot. Seul athlète qualifié pour le championnat du monde au Qatar en 2015, premier au meeting International la même année à Tunis, avec deux médailles d’argent glanées, Richard s’est qualifié pour ces Olympiades 2016. Enfin, Alidou Diamoutené, handicapé des membres inférieurs, est champion de Côte d’Ivoire, champion d’Afrique et 5ème mondial en haltérophilie, dans la catégorie des moins de 48kg. Il doit sa qualification finit en tête de la poule A avec 50 points. Au cours de la finale, qui a opposé ces deux équipes le dimanche 28 août au stade Robert Champroux de Marcory, soldée par le sacre du WAC aux tirs aux buts (4-1), ces deux clubs ont donné le meilleur d’eux pour accéder à ce niveau. Ils remplaceront en Ligue 1, le club de Yopougon FC et celui du Club Omnisports de Korhogo. Journal d’Abidjan - l’Hebdo pour Rio à la médaille d’argent remportée à Dubaï, au championnat du monde d’haltérophilie. Leurs récentes performances font déjà rêver à l’or.

Encadrement sur mesure

La préparation des athlètes ivoiriens s’est déroulée du 12 au 28 août à Yamoussoukro, sous la houlette des coaches Kouamé Kume Aka, Émilie Djoman et Oumar Koné (l’athlète le plus médaillé au monde). Les entrainements intensifs, portés sur l’amélioration des techniques et l’entretien de la forme, donnent de l’espoir pour la suite. « Nous sommes prêts dans la tête et la préparation s’est bien passée », ont affirmé les trois espoirs ivoiriens, avant leur départ pour Rio le 31 août dernier.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 01/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel