Marathon d'Abidjan : « 10 millions pour le vainqueur »

Victor Yapobi entend faire de ce marathon une référence à l’international.

Ce mardi 15 novembre se tiendra la seconde édition du marathon international d’Abidjan. À quelques jours du top départ, victor Yapobi, président du comité d’organisation, apporte son éclairage.

A quelques jours du marathon. Comment avancent les choses sur le terrain ?

Tout avance bien avec les différentes commissions. Et depuis la semaine dernière, l’équipe de Zap Sport, notre partenaire technique, est arrivée de Nice. Nous étions sur le terrain pour revérifier le circuit et le départ pour harmoniser l’arrivée. Après 12 000 participants l’année dernière, nous en attendons15 000 cette année. Et à une semaine, nous avons plus de 10 000 inscrits pour ce marathon qui est le seul gratuit au monde. Nous prévoyons des cars de ramassage, et avons mobilisé 300 policiers, 100 militaires, 25 gendarmes, 7 ambulances, et le SAMU.

Quelles sont les innovations apportées pour cette seconde édition ?

L’innovation majeure est la possibilité de pouvoir s’inscrire en ligne, avant de venir retirer le dossard, muni de l’inscription imprimée et signée. Pour cette année aussi, nous avons un petit village non loin du district où les participants pourront retirer leur dossard. Le ravitaillement en eau a également été amélioré.

Pourquoi précisément le 15 novembre?

Cette date n’a pas été choisie au hasard. C’est la journée de la paix. Et vous comprenez que tout ce qui peut concourir à la paix ne peut qu’être un plus. Il y a deux facteurs qui nous ont amenés à choisir cette date. Tout d’abord, la Journée nationale de la paix est fériée, c’est donc un jour qu’on peut pérenniser, avec des désagréments en moins, liés à la fermeture de certaines voies. Le deuxième paramètre, c’est la paix, leitmotiv de la vie. Car sans elle rien ne peut se faire. Nous utilisons ce marathon comme un vecteur de communication à l’international.

Que gagneront les vainqueurs ?

Nous avons une prime spéciale de 10 millions de francs CFA pour le vainqueur, qui fera le circuit de 42 Km en moins de 2h10mn. Ceux qui le feront au-delà de 2h10 toucheront 2 millions de francs CFA, et 1 million pour le troisième. Quant aux enfants, on ne leur remettra pas d’argent, mais des gadgets.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel