Mondial de basket 2019 :

Qualifiés pour le Mondial de basket-ball, les Éléphants ont décidé le 12 août d’entrer en grève après un mois de préparation. Ils réclament le règlement total de leur prime de préparation et de celle de la Coupe du monde, qui démarre dans 16 jours en Chine.

La situation devient de plus en plus difficile pour l’équipe nationale masculine de basket-ball de Côte d’Ivoire, qui doit participer à partir du 31 août prochain à la Coupe du monde en Chine. Depuis juillet dernier, elle a entamé un programme de préparation à l’extérieur du pays. En un mois, les basketteurs ivoiriens ont enchainé cinq matchs, contre la Suisse, l’Italie, la Roumanie, les Philippines et l’Espagne, avec quatre revers. Depuis le 12 août, ils ont décidé d’arrêter les entrainements et d’entrer en grève pour réclamer le règlement total de leur prime de préparation et de celle de la Coupe du monde.

Mondial menacé ? « Nous n’avons rien perçu depuis le début de la préparation, cela fait aujourd’hui un mois, alors qu’on nous avait promis la moitié de nos primes. Le régisseur a même fait le déplacement jusqu’à Madrid, sans nous payer », explique le capitaine Edi Guy-Landry. Il ajoute « si nos revendications ne sont pas satisfaites, nous ne reprendrons pas les entraînements ». Une difficulté à laquelle se greffe l’absence d’une trousse médicale adéquate pour le traitement des joueurs blessés au cours des matchs. « Nous sommes sans médicaments. On espère en avoir à temps, même si actuellement nous n’avons que trois traumatismes bénins », lance le médecin de l’équipe nationale de basket-ball, responsable du staff médical, le Dr Guillaume Oulé. Selon une source proche de la Fédération ivoirienne de basket-ball (FIBB), que JDA a jointe et qui a requis l’anonymat, les joueurs ne seraient pas en grève. « Ce ne sont pas les fédérations qui gèrent l’argent. C’est le régisseur du ministère qui s’en occupe », confie-t-elle. Notons que le budget qui devait être alloué à la préparation des athlètes ivoiriens était de 500 millions de francs CFA, mais, pour cause de soucis financiers, le ministère de tutelle avait annoncé juste en verser la moitié à la FIBB pour cette préparation. Selon notre source, même ce montant n’a toujours pas été décaissé, alors que la compétition démarre le 31 août prochain.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 20/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité