JOMIF : Le maracana renforce son assise populaire

Le maracana, l’un des sports de rue les plus populaires

La journée de Maracana inter-forums Facebook (JOMIF) est prévue ce samedi 6 mai au campus universitaire de Cocody. À cette occasion, coup de projecteur sur l’une des disciplines sportives les plus pratiquées en Côte d’Ivoire.

Dérivé du football, le maracana sera à l’honneur ce week-end du côté du campus de Cocody, avec la 5è édition de la journée de maracana inter-forums Facebook (JOMIF), initiée par Kissinger Sacko. Variante du sport roi, il se pratique sur une aire de jeu rectangulaire, dont les dimensions varient de 38 à 44 m de longueur et 18 à 22 m de largeur, et sur laquelle deux équipes de six joueurs s’affrontent. Depuis septembre 2009, il relève de la Fédération ivoirienne de maracana et disciplines associées (FIMADA).                

Discipline populaire Jeu technique, le maracana est pratiqué selon la FIMADA par environ 4,3 millions d’Ivoiriens. Et pour son président, Charlemagne Bleu, ce sport veut se positionner comme une discipline à part entière en Côte d’Ivoire. Avec 138 clubs affiliés et plus de 10 200 athlètes évoluant dans 3 catégories (seniors, juniors, vétérans), la FIMADA bénéficie d’un championnat très dense, sur toute l’étendue du pays. M. Bleu, par ailleurs président de la Fédération internationale de maracana Association (FIMAA) depuis août 2015, a expliqué que l’organisation des différentes compétitions (coupe et championnat national seniors, championnat open jeunes, super coupe, championnat des vétérans) avait été possible grâce à l’appui décisif de partenaires privés. Quant à la subvention du ministère de tutelle, à hauteur de 2 millions de francs CFA par trimestre, elle est jugée très insuffisante, d’où le souhait de la fédération de la voir en hausse pour mieux organiser les compétitions.

N°1 africain Malgré ces difficultés, le maracana ivoirien continue de s’imposer en Afrique. En septembre 2016, la Côte d’Ivoire a remporté avec brio la Coupe d’Afrique des nations (CAN) à Ouagadougou, face au Niger, en s’imposant (1 à 0) aussi bien chez les seniors (35 à 45 ans) que chez les vétérans (45 ans et plus), s’adjugeant ainsi les deux trophées mis en jeu. Après seulement 5 éditions, les Éléphants détiennent déjà deux CAN dans la catégorie des vétérans et quatre chez les seniors. Des performances qui confirment leur suprématie sur le continent.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 01/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel