Côte d’Ivoire - Pays Bas : premier test pour Wilmots

Pour son premier match, le technicien belge est très attendu par les supporters ivoiriens

Après avoir assisté à deux matches amicaux depuis les gradins, Marc Wilmots portera pour la première fois la tenue de sélectionneur de la Côte d’Ivoire, face au Pays-Bas en amical, ce dimanche 4 juin à Rotterdam.

Après avoir battu la Russie par 2 buts à 0 en match amical le 24 mars et fait un match nul (1-1) face au Sénégal trois jours plus tard, les Éléphants de Côte d’Ivoire semblent regagner confiance. Ce dimanche 4 juin, ils affronteront les Pays-Bas à Rotterdam, sous la direction de Marc Wilmots, leur nouvel entraîneur. Un premier grand test pour le Belge, nommé le 21 mars à la tête de l’encadrement technique.

Attendu Si la Fédération ivoirienne de football (FIF) lui a assigné la mission de qualifier l’équipe nationale pour la Coupe d’Afrique des nations prévue au Cameroun en 2019, la rencontre face au Pays-Bas devrait lui permettre de jauger le niveau de l’équipe, à l’occasion de sa première expérience africaine, de tester des choix tactiques, une stratégie de jeu, et d’évaluer son influence sur les joueurs. Autant de critères qui permettront aux observateurs et supporters de juger ses premiers pas. Ancien entraîneur de la Belgique (2012 à 2016), il avait permis aux Diables rouges de passer de la 21èplace en 2011 à la 5è place du classement FIFA en 2016. Sur 51 matches au total, il aura enregistré 34 victoires, 8 nuls et 9 défaites, avec une belle performance de l’équipe belge lors de l’Euro 2016, où elle a pu atteindre les quarts de finale de la compétition.

La saison des binationaux Le technicien belge semble décidé à s’appuyer sur de nombreux joueurs binationaux. Au nombre de cinq sur la liste dévoilée par Marc Wilmots, Jérémie Boga, Maxwell Cornet, Joris Gnagnon, Jean-Philippe Gbamin et Ghislain Konan pourraient être titularisés pour ce match amical. S’ils avaient hésité au départ à rejoindre le 11 ivoirien, certains d’entre eux espéraient évoluer sous les couleurs de leur second pays. « Ils ont dû se rendre compte qu’ils ne pouvaient pas avoir une place de choix dans les pays européens et se sont décidés à venir en Côte d’Ivoire », estime Adam Khalil, journaliste et consultant sportif.

Anthony Niamké

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 01/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel