Côte d’Ivoire - Guinée : Duel d’Éléphants

Les Eléphants ivoiriens n’ont pas droit à l’erreur en ce debut des éliminatoires de la CAN 2019

Après la correction (5-0) reçue en amicale contre la Hollande le 4 juin dernier, les Éléphants affrontent ce samedi 10 juin, le Syli national de Guinée en éliminatoire de la CAN 2019. Et le coach Wilmots doit toujours convaincre.

5 buts à 0, c’est la claque reçue par la Côte d’Ivoire le dimanche 4 juin en match amical face aux Pays-Bas. Un faux pas pour le nouvel entraîneur, Marc Wilmots, qui pourrait se racheter ce samedi 10 juin au Stade de la paix de Bouaké, où l’équipe nationale affrontera d’autres éléphants, ceux de la Guinée, pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 prévue au Cameroun.

En ordre de bataille Si elle pose des interrogations, la lourde défaite face au Pays-Bas est à oublier rapidement. Le coach belge, Marc Wilmots, doit identifier et réparer les erreurs commises pendant cette rencontre pour mieux affronter l’équipe de Guinée, qui n'est pas inconnue de la Côte d’Ivoire. Sur les six dernières confrontations entre les deux équipes, les Éléphants ivoiriens enregistrent 4 victoires et 2 matches nuls. La Côte d’Ivoire est donc favorite, d’autant qu’elle pourra à nouveau compter sur des joueurs expérimentés, tels que Salomon Kalou, Gervinho, Serge Aurier, Serey Dié et Doumbia Seydou, absents contre les Pays-Bas. Mais le sélectionneur devra trouver le parfait équilibre pour cette équipe jeune qui se recompose avec l’arrivée de nombreux internationaux, dont six bi-nationaux. Ils devront néanmoins se passer des services de Joris Gnagnon, blessé à l’entraînement avant le dernier match, et de Cheick Doukouré, le milieu prometteur de Metz.

Attention au Syli Absent de la 30è édition de la CAN disputée au Gabon en 2017, le Syli (éléphant en langue soussou), pour rebondir, ne compte pas faire de la figuration, selon ses dirigeants. Le 22 mai, lors de la publication de la liste des 23 joueurs retenus, l'entraîneur guinéen, Kanfory Lappé Bangoura, s’est dit déterminé à qualifier son équipe pour la prochaine compétition continentale. Même s’il reconnait que l’expédition de Bouaké sera périlleuse, il croit en une possible victoire, comptant sur un commando rajeuni, avec notamment l’attaquant Mathias Pogba et son frère en défense Florentin Pogba. À noter que dans cette première journée du groupe H, l’autre match opposera le Rwanda à la Centrafrique.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 01/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel