TIDA 2017 : 11 équipes à l’assaut de l’Asec Mimosas d’Abidjan

Qui succédera à l’ASEC Mimosas ? Rendez-vous à partir du 30 novembre.

Le Tournoi international du district autonome d’Abidjan (TIDA), se tiendra du 30 novembre au 6 décembre prochain. Une 4ème édition qui se veut spéciale avec pour objectif de promouvoir le football des jeunes et de mettre en lumière les futurs talents.

Et de quatre pour le Tournoi international du district d’Abidjan (TIDA), dont le coup d’envoi est prévu pour ce 30 novembre. Un évènement de qualité inscrit depuis quelques années au calendrier sportif du district autonome. Les amateurs de football devraient effectuer nombreux le déplacement au Stade Robert Champroux de Marcory, au Palais des sports de Treichville et aux complexes sportifs de Yopougon et d’Abobo, totalement rénovés, pour soutenir ses jeunes talents venus d’autres pays montrer leur savoir-faire footballistique. « Le TIDA est un tournoi réservé aux moins de 18 ans et met aux prises 12 équipes issues de 6 pays africains, et parfois même d’Europe et d’Asie. Malheureusement, cette année, aucune équipe européenne n’a confirmé sa participation », explique le Vice-président de l’association Ivoire Sport Promotion (ISP), structure organisatrice du tournoi, Yves Mimi. Le Royal FC (Burkina Faso), le WafaAcademy (Ghana), le FC Lakika (Mali), l’Académie Mohamed VI (Maroc), l’AcademieIsonda (Rwanda) se déplaceront à Abidjan pour affronter les équipes de l’ASEC Mimosas, du FC Kokumbo, de l’Académie Vocan junior, d’Ivoire Académie, du FC San-Pedro, de la SOA et des Éléphanteaux U17. Ces équipes vont s’affronter en deux poules, pour un total de 25 matchs, l’objectif étant de décrocher le trophée de cette édition 2017 et de succéder à l’ASEC Mimosas d’Abidjan, détenteur du titre.

Retombées positives Selon les organisateurs du TIDA, cette compétition est une réelle plateforme de communication autour du football des jeunes et un bon test pour les joueurs et leurs encadreurs. Les éditions précédentes ont permis de repérer de jeunes talents, comme l’Espagnol Mounir El Haddadi (FC Barcelone 2012), évoluant aujourd’hui au FC Valence, et le Marocain Hamza Mendyl de l’Académie Mohamed VI (2013), aujourd’hui défenseur du club français de Lille et de l’équipe nationale du Maroc. C’est ainsi un espace pour faire éclore les jeunes talents et leur permettre de participer à une compétition internationale. C’est aussi l’occasion pour ces équipes de rencontrer des agents de joueurs, des directeurs sportifs de clubs professionnels et des nombreuses personnalités du monde du football.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/04/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Libérez la parole !

Libérez la parole ! La parole libère, dit l’adage, et, de plus en plus, les Ivoiriens la demandent. Non pas seulement sur les réseaux sociaux ou dans les bureaux et ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité