Crise à la FIF: Malick TOHE apporte la lumière sur sa révocation provisoire

Le vice-président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Malick TOHE, a au cours d’un point de presse tenu, le mercredi 17 janvier, à l’hôtel Palm-Club à Cocody, apporter des éclaircissements quant à sa révocation provisoire prononcée le 12 janvier 2018 par le Comité Exécutif de la FIF.

« Le point de presse de ce jour, va me permettre de rétablir la vérité s’agissant de ma révocation provisoire », a-t-il lâché. Ainsi, en présence de son avocat, Me Souleymane Diallo, le 3è vice-président est revenu sur les faits liés à cette affaire. « La FIF a malheureusement choisi d’ignorer ma requête en totale violation de l’article 47 de nos statuts sur lequel elle fonde pourtant ma révocation provisoire », s’est indigné M. TOHE, qui dit être surpris de cette révocation dont il a eu échos par voie de presse les 13 et 14 janvier dernier, alors qu’il avait pris soin d’informer le Directeur exécutif de la FIF par courrier électronique à la date du 9 janvier de son indisponibilité à prendre part à la réunion de ce Comité quant à son implication dans la requête des clubs souhaitant la révocation de M. Sidy Diallo.

« Affirmer que je n’ai pas daigné me présenter pour me faire entendre, ce qui est loin de la réalité et déduire que je cite à nouveau « ce défaut est à considérer comme un aveu de culpabilité » est une affirmation grave que je ne saurai laisser prospérer », martèle-t-il, affirmant qu’il a toujours été respectueux des procédures et a toujours été prompt quand il s’est agi de donner des compléments d’informations sur des sujets posés par le Comité exécutif.

Anthony NIAMKE      

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Pacte mondial sur la migration, et après ?

Le Pacte mondial sur la migration des Nations unies, qui a soulevé les critiques des nationalistes et des partisans de la fermeture des frontières, a été formellement appro...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité