En ce moment

  • « Les libertés syndicales ont été bafouées »: Jean Yves Abonga, président de l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI) – Lire la suite
  • Soutenances du BTS: Les enseignants veulent leurs arriérés – Lire la suite
  • Sport automobile : Moriféré Soumahoro n’est plus – Lire la suite
  • Broyages du cacao : La Côte d’Ivoire en tête – Lire la suite
  • Éliminatoire CHAN 2020 : La Côte d’Ivoire éliminée – Lire la suite
  • Lutte contre la déforestation : Un guide destiné au Paiement pour services environnementaux – Lire la suite
  • Concours administratifs : Les convocations sont disponibles – Lire la suite
  • Universités et grandes écoles : Les orientations disponibles dès la semaine prochaine – Lire la suite
  • Trafic d’espèces protégées Trois présumés trafiquants majeurs d’ivoire mis aux arrêts. – Lire la suite
  • SOLIBRA rénove les locaux de la chefferie de Blockhauss – Lire la suite

« Les libertés syndicales ont été bafouées »: Jean Yves Abonga, président de l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI)

JDA 21/10/2019

    Aujourd’hui, peut-on dire que les fonctionnaires de Côte d’Ivoire se portent bien ? L’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI) a été mise en place pour améliorer les conditions de travail de ses membres et assurer la défense de leurs intérêts. C’est dans ce sens que nous avons mené la lutte pour aboutir à la révision de la réforme sur la pension de retraite. C’est dans ce sens que nous avons amené le gouvernement prendre 5 mesures, ...

  • PDCI : Bédié lance sa machine

    JDA 17/10/2019

    À douze mois de l’élection présidentielle, le PDCI RDA a décidé de sonner la mobilisation de ses militants. Premier test le samedi 19 octobre dans la capitale politique, Yamoussoukro, où sont attendus des milliers de fidèles.

  • Saison des pluies : Les eaux imposent leur diktat

    JDA 17/10/2019

    On croyait les drames et l’affreux spectacle des rues inondées loin derrière nous, après la fin de la grande saison des pluies. Mais, depuis début octobre, beaucoup d’Ivoiriens boivent la tasse à cause des inondations causées par les averses. Situation qui n’est pas sans conséquences sur la vie des ...

DÉBAT & OPINIONS

Trois questions à

Quelles sont les caractéristiques des personnes travaillant dans les filières de l’immigration vers le Koweït ?

Généralement, ceux qui servent d’appât auprès des candidats à l’immigration sont des personnes qui n’ont pas de grand niveau d’éducation mais qui savent s’exprimer en arabe, en français et en anglais. Ils sont donc des intermédiaires. Mais on compte  également des personnes avec un niveau d’études supérieures, qui deviennent les collaborateurs des agences installées au Koweït.

Combien proposent-ils comme salaire pour appâter leurs victimes ?

Ils proposent des travaux domestiques avec des salaires allant de 300 à 400 000 francs CFA mensuels. De façon générale, ils respectent les accords de base avec les immigrés. Mais il arrive qu’une fois sur place plusieurs migrants, pour des raisons et difficultés diverses, soient contraints de fuir leurs patrons et se retrouvent dans un cercle infernal, quand ils ne deviennent pas eux-mêmes des intermédiaires.   

Ou se retrouvent en prison…

Appelé la déportation, la prison migratoire appartient à l’État koweïtien. Les migrants prisonniers y sont pris en charge. Certains sont transférés dans d’autres prisons après un procès. Une fois libérés, ils sont rapatriés dans leur pays d’origine. Dans ce genre de cas, les factures sont à la charge de  l’employeur initial. Mais certains migrants prennent eux-mêmes en charge les frais de leur retour au pays.

SPORT

  • Basketball: Africa League, la compétition africaine

    JDA 17/10/2019

    La Coupe d’Afrique des clubs champions de basketball, qui a changé d’appellation l’année dernière pour devenir Afro League, s’appelle désormais Africa Champions club, avec pour objectif de migrer vers la Basketball Africa League.

  • INTERNATIONAL

  • Guinée : Vers une escalade ?

    JDA 17/10/2019

    En Guinée, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a appelé à manifester contre le projet de nouvelle Constitution. Malgré les victimes enregistrées (8 morts et de nombreux blessés selon certaines sources, 2 morts selon le gouvernement), les manifestations entamées le 14 octobre se sont poursuivies le 15 dans plusieurs localités du pays.

  • L’Hebdo - édition du 17/10/2019
    Voir tous les Hebdos
    Edito
    Par Ouakaltio OUATTARA

    Pragmatisme

    Depuis le lundi 14 octobre s’est ouverte à Sofitel hôtel Ivoire la 8ème édition de la CGECI Academy, autour du thème « Environnement des affaires : Quel m...


    Lire la suite
    JDF TV L'actualité en vidéo
    Recevez toute l’actualité

    Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité