En ce moment

  • Diabète : 2,3% de la population ivoirienne concernée – Lire la suite
  • Air Côte d’Ivoire renforce sa flotte – Lire la suite
  • Gbakas : Dangereux, mais… incontournables – Lire la suite
  • Transport urbain : A quand les Wibus dans toutes les communes d’Abidjan ? – Lire la suite
  • Jean Bonin : « Le lien entre Affi et Gbagbo n’a jamais été rompu » – Lire la suite
  • Paulette Badjo Ezouehu : Mettre fin aux lenteurs des procédures judiciaires – Lire la suite
  • Plateau: La renaissance de la cité administrative – Lire la suite
  • Filière cocotier : Vers la mise en place d’une interprofession – Lire la suite
  • Petite monnaie Pénurie en vue – Lire la suite
  • Losseni Bakayoko : Le professionnel du taxi – Lire la suite

Gbakas : Dangereux, mais… incontournables

JDA 17/11/2017

Une journée de grève des minicars, communément appelés « Gbakas », et c’est la galère pour de nombreux Abidjanais, dont les déplacements dépendent entièrement de ce type de transport. Avec de moins en moins en conflits avec les policiers depuis la fin de la crise, on pourrait dire qu’ils ont ouvert « d’autres fronts », celui des querelles interminables avec leurs clients et celui des accidents spectaculaires. Premier moyen de déplacement dans la capitale économique, Abidjan, avec des prix qui varient en fonction de l’affluence et des heures, ils sont incontournables. Et ce malgré le fait que leur environnement soit marqué par de nombreux désagréments, allant de la bousculade à l’insécurité, en passant par le non-respect des destinations...

DÉBAT & OPINIONS

La présence d'hommes armés est-elle souhaitable sur les plages ?

DANIEL AKA
ÉLÈVE DANS UN LYCÉE HÔTELIER
  DELPHINE KODIANE
ENSEIGNANTE
OUI Avoir une sécurité visible est non seulement dissuasif, mais aussi rassurant. Quand vous arrivez dans un endroit et que vous savez qu’en cas de difficulté sécuritaire, les secours sont à proximité, vous vous sentez un peu plus à l’aise et plus libre pour vos moments de détente. En plus, la dissuasion n’est pas que contre les terroristes, mais aussi contre tous les pickpockets et autres voleurs qui rodent souvent sur les plages. Je pense qu’il faut des patrouilles de temps à autre pour rassurer davantage tous ceux qui viennent sur les plages. Cela sera de nature à attirer encore plus de monde, notamment les touristes qui sont rares depuis cette attaque tragique.   NON J’ai l’habitude de venir à la plage de Bassam pour l’anniversaire de mes meilleurs élèves et je milite pour une sécurité discrète. En général, on est plus efficace dans la discrétion. Je viens avec des élèves en bas âges. Et il n’est pas souhaitable que ceux-ci soient effrayés ou habitués à des images d’hommes en armes sur les plages. La présence de ceux-ci était nécessaire aux lendemains de l’attaque, pour rassurer. Mais aujourd’hui, un an après, ce n’est plus le cas. Et nous voulons nous amuser loin de la présence d’armes. Avec des caméras dissimulées, c’est rassurant. Cela contribue à attirer à nouveau de plus en plus de personnes vers les plages.

 

SPORT

  • Éléphants : Qui pour remplacer Marc Wilmots ?

    JDA 17/11/2017

    Après la démission de Marc Wilmots de l’encadrement technique des Éléphants de Côte d’Ivoire, l’heure est à réflexion sur le choix du prochain entraineur. Cette fois, la FIF fera-t-elle la part belle à un local

  • INTERNATIONAL

  • L’Hebdo - édition du 16/11/2017
    Voir tous les Hebdos
    Edito
    Par Ouakaltio OUATTARA

    Rendez-vous manqué !

    Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


    Lire la suite
    JDF TV L'actualité en vidéo
    Recevez toute l’actualité

    Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité