Félix Houphouët Boigny : 24 ans après, un héritage en reconstruction

JDA 06/12/2017

Déchirés dès les premières heures de sa disparition, les héritiers de Félix Houphouët Boigny tentent depuis douze ans de sauver ce qu’il reste de cet héritage et de le perpétuer. Mais, 24 ans après, le père fondateur de la Côte d’Ivoire n’a pas quitté l’espace politique, adversaires d’hier et partenaires d’aujourd’hui se réclamant de son idéologie, fondée sur ses idéaux de paix. Regroupés dans l’Houphouëtisme, les membres de la coalition au pouvoir essaient de recoller les morceaux. Difficilement d’ailleurs, mais ils gardent l’espoir d’un avenir solide, fondé sur les enseignements du premier Président de la Côte d’Ivoire. Sauvegarde et consolidation de certains acquis côtoient pourtant la peine de certains nostalgiques qui, au-delà de l’héritage politique, souhaitent la sauvegarde de certaines réalisations.

TOUTE L’ACTUALITÉ :

Ces prisonniers sans véritable statut

Détenus politiques pour leurs proches, prisonniers de droit commun pour le Parquet, ils ont été pour la plupart arrêtés dans des conditions particulières ou spectaculaires. Détenus parfois depuis plus de deux ans pour troubles à l’ordre public ou tentative de déstabilisation de l’administration Ouattara, ils figurent tous sur la liste des caciques du Front populaire ivoirien (FPI). Assoa Adou, Moise Lida Kouassi, Nicaise Douyou alias Samba David, Mohamed Sam Jychi dit Sam l’Africain et Nestor Dahi, dont l’ami Justin Koua vient de purger trente mois de prison et a été libéré le 4 novembre, jurent sur tous les toits être victimes d’un système qui ne voit pas de bon œil leur liberté. Des personnes que l’on veut réduire au silence ou tenir à l’écart du débat politique.

JDA 08/11/2017

Ouest : La poudrière forestière

Après plus de 50 ans d’indépendance, l’ouest de la Côte d’Ivoire se présente comme la seule zone forestière du pays. Entre plantations de cacao, de café et de produits vivriers, des villages et autres établissements humains se disputent les espaces des forêts sacrées. Sacrées de nom, car, mal protégées, elles ont fini au fil des ans à échapper au contrôle de l’administration forestière et à être partagées entre communautés ivoiriennes et non ivoiriennes. Situation devenue très difficile à gérer et mettant les autorités administratives sous pression. Entre préserver la cohésion sociale, sauver les forêts classées et sauver l’économie cacaoyère, elles sont partagées. Les récents conflits dans la forêt classée de Goin - Débé prouvent la délicatesse d’une question qu’il faut traiter rapidement et avec prudence.

JDA 02/11/2017

CPI - Simone Gbagbo : Un dilemme à l'ivoirien

La Cour pénale internationale (CPI) ne lâche pas prise. Patiente, elle exerce une sorte de douce pression sur Abidjan afin de voir à la barre l’ex Première Dame, Simone Gbagbo, auprès de son époux Laurent et de l’ex leader de la galaxie patriotique Charles Blé Goudé. Face aux réticences d’Abidjan, le Procureur Fatou Bensouda ne baisse pas les bras. Reconnue non coupable de crimes de sang en 2015, Simone Gbagbo, condamnée dans d’autres procès à 20 ans de prison, n’est pas au bout de ses peines. L’épée de Damoclès continue de menacer l’ex « Dame de fer ». Harcèlement de la CPI, pensent ses proches, stratégie du Président Alassane Ouattara afin de ne pas avoir, le cas échéant, à transférer certains des siens devant la juridiction internationale, pensent les autres.

JDA 25/10/2017

Travail des enfants : Un combat de longue haleine

Difficile de donner avec exactitude le nombre d’enfants travaillant dans différents secteurs de l’économie ivoirienne. Plus d’un million à travailler dans les plantations de cacao selon l’Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO), mais on les retrouve également dans d’autres secteurs économiques tant en milieu rural qu’en milieu urbain. L’on tente d’atténuer l’ampleur du travail des enfants en mettant en avant le fait que la plupart de ces derniers travaillent dans les plantations familiales. Même si l’UNESCO veille au grain, n’empêche que selon le Bureau international du travail (BIT) quelque 250 millions enfants de 5 à 14 ans se livrent à une activité économique, avec près de la moitié en Afrique. Entre pauvreté, difficulté de scolarisation, la lutte contre ce phénomène prend plusieurs formes avec de maigres résultats.

JDA 18/10/2017

Éléphants : l'héritage sacrifié de la nouvelle génération

Ils ont fait la gloire du football ivoirien à partir de 2006. Baptisés « Génération dorée », Didier Drogba et ses co-équipiers ont permis aux Ivoiriens d’inscrire leur pays au rang des participants à la Coupe du monde de football cette année-là. Peu chanceux lors des éditions de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), 2015 a finalement sonné pour eux l’heure de la réussite. Mais ce fut aussi l’année de la retraite collective pour de nombreux cadres. Deux ans après, la génération qui a suivi n’a pas encore réussi à faire aussi bien, et donne régulièrement des sueurs froides à chacune de ses sorties. Résultat : les Eléphants s’éloignent de la Coupe du monde 2018, pour la première fois depuis trois éditions. Envisagée par certains, l’option de rappeler des anciens de la campagne 2015 pour sauver les meubles est difficile à mettre en oeuvre, ces derniers ayant décidé de se reconvertir ou de poursuivre leur aventure loin de l’équipe nationale.

JDA 12/10/2017

Une nouvelle génération en quête de repères

Difficile reconstruction de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire, avec son nouvel entraîneur Marc Wilmots.Entre matches nuls et défaites même à domicile, les Éléphants ne font plus rêver.

JDA 12/10/2017

Sécurité : Abidjan retient son souffle

Après la fin de la crise politico-militaire en 2011, le climat sécuritaire n’avait jamais été autant tendu durant presqu’une année entière. Suite aux pressions de militaires mutins en janvier et en mai, le pays fait face depuis le mois de juillet à des attaques de commissariats, et à une montée en puissance de la violence urbaine attribuée à des « enfants en conflits avec la loi. » Dans cette atmosphère déjà tendue, les forces de l’ordre ont annoncé, le 27 septembre dernier la découverte d’une cache d’armes en plein cœur d’Abidjan. De quoi inquiéter les habitants de la capitale économique confrontés à des opérations de rafles générales régulières et de descentes musclées de la police à la recherche de fumoirs dans certaines communes. Le tout couronné par une sortie récente des ex - combattants qui réclament toujours des primes au gouvernement ivoirien. Cocktail Molotov, pour une année 2017 qui n’a pas encore fini son cours.

JDA 04/10/2017

Entre tensions sociales et politiques

La Côte d’Ivoire et le Ghana, en dépit de leurs rapports de bon voisinage, restent toujours d’éternels rivaux. Une tension parfois alimentée par le sport et la présence de réfugiés ivoiriens au Ghana

JDA 28/09/2017

Côte d’Ivoire vs Ghana : Duel à fleurets mouchetés

Attendu depuis un peu plus de trois ans, le verdict du Tribunal international du droit de la mer (TDIM) a été rendu le 23 septembre, déboutant la Côte d’Ivoire dans le différend qui l’oppose depuis plus d’une décennie à son voisin, le Ghana au sujet de l'exploration pétrolière au large de leur frontière maritime. Un jugement qui tombe moins de dix jours avant l’ouverture de la grande campagne cacaoyère, dans laquelle les deux premiers exportateurs mondiaux se livrent une guerre froide. Alors qu’il a toujours fixé son prix bord champ après la Côte d’Ivoire, le Ghana a annoncé dès le mois d’août dernier qu’il maintiendrait le prix du kilogramme de fève à 1 000 francs CFA, malgré un contexte de chute des cours mondiaux. Voisinage délicat pour deux pays qui partagent une longue bande frontalière (terrestre et maritime) et dont les chefs d’Etat tentent toujours de rassurer leurs peuples sur la bonne santé de leurs relations.

JDA 27/09/2017

Henriette Dagri Diabaté : La femme qu'il faut à la place qu'il faut?

Le 10 septembre, alors que des militants du Rassemblement des républicains (RDR) présents au Parc des sports de Treichville s’apprêtaient à danser au rythme du retour du président Alassane Ouattara à la tête du parti fondé en 1994 et au pouvoir depuis 2011, ils étaient loin de s’attendre à une surprise. Après un discours inhabituel de plus d’une heure, le chef de l’État a poliment décliné le choix des congressistes et préféré passer la main à Rose Henriette Dagri, épouse Diabaté, 82 ans. Désormais à la tête d’un RDR qui a amorcé le virage de son second mandat présidentiel et qui ne compte pas retourner de sitôt dans l’opposition, « Tanti », comme l’appellent affectueusement les militants, doit faire face à plusieurs défis : la succession d’Alassane Ouattara et la gestion de l’Alliance du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), avec l’élection présidentielle de 2020 en ligne de mire.

JDA 20/09/2017

RDR : Vieux habits, nouvelles ambitions

Les militants s’attendaient à du nouveau et à la prise en compte des préoccupations formulées le 10 septembre dernier. Le Rassemblement des républicains (RDR) s’est doté d’une nouvelle direction, en laquelle ils fondent de nombreux espoirs. Reste à savoir si l’ossature de cette nouvelle équipe sera à la hauteur des attentes.

JDA 20/09/2017

La course aux alliances de Guillaume Soro

Persona non grata au RDR, Guillaume Soro tente de tisser de nouvelles alliances. Aucune n’étant contre nature dans l’espace politique, il jongle entre le PDCI et le FPI et espère pouvoir compter sur ses anciens camarades de la lutte estudiantine.

JDA 15/09/2017

Guillaume Soro: Ange ou démon?

La grande absence de Guillaume Soro n’est pas passée inaperçue au 3è congrès du Rassemblement des républicains (RDR), dont il s’est toujours réclamé. Officiellement pour n’avoir pas été associé à son organisation, mais officieusement, pour se donner une porte de sortie qu’il pourrait utiliser afin de justifier ses prochaines décisions pour la suite de sa carrière politique. En froid avec l’ex-direction de son parti et certains de ses cadres, Soro ne s’est jamais senti aussi loin d’un parti politique dont il aura été l’un des piliers dans l’accession au pouvoir. Le statut d’opposant qui renforçait l’idylle entre lui et le RDR a laissé place progressivement à une animosité née du choc des ambitions pour la succession du Président Ouattara. Les rideaux ont du moins été tirés sur le congrès sans qu’une réponse ne soit trouvée à l’énigme qu’il constitue.

JDA 14/09/2017

Le grand test pour les réformes de la ministre Kandia Camara

Ouvertes depuis le 5 juillet, les inscriptions en ligne pour la rentrée scolaire 2016 - 2017, sauf nouveau calendrier, prennent fin ce 7 septembre. La rentrée des classes devrait ainsi être effective le lundi 11 septembre. Une rentrée qui s’annonce inédite, avec les réformes portées par la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara. Il s’agit, entre autres, de l’allégement des conditions d’admission en classe supérieure et du quantum horaire à atteindre afin d’élever le niveau des élèves ivoiriens, qui, selon la Banque africaine de développement (BAD), sont à la 172è place sur 178 pays dans le développement du capital humain.

JDA 07/09/2017

Fête de Tabaski : LE MENAGE DE LA FOI ET DU BUSINESS

Le vendredi 1er septembre, la communauté musulmane célébrera la fête de la Tabaski par l’immolation d’un bélier en référence au sacrifice symbolique du fils du prophète Ibrahim (Abraham). L’occasion pour les fidèles de réaffirmer leur conviction religieuse, mais également, au-delà de l’aspect festif, période d’intenses tractations commerciales. De la vente des moutons à la collecte de peaux des bêtes immolées, en passant par l’achat des vêtements et les nombreuses tâches annexes, nombre d’activités se sont greffées à la plus grande fête de la communauté musulmane. Autant dire que la foi et le business font presque un ou que spiritualité et affaires ne sont pas antinomiques. Ils ont toujours fait bon ménage et chacun y trouve son compte.

JDA 31/08/2017

Tabaski : Tous en fête !

Les musulmans ne seront pas les seuls à célébrer l’Aïd el-kebir, la fête du mouton aussi appelée Tabaski. Du moins, dans sa partie non cultuelle et purement festive. Les autres communautés religieuses seront également au centre des réjouissances.

JDA 31/08/2017

SMARTPHONES : Pour tous les goûts et toutes les bourses

Selon les chiffres officiels, la Côte d’Ivoire connaît une forte pénétration du téléphone mobile avec près de 22 millions d’abonnés soit un peu plus de 80% de la population. Sur ce segment, se bousculent les hauts de gamme, milieu de gamme et le bas de gamme. Certaines profitent de leur notoriété quand d’autres jouent sur une proximité avec la clientèle dans une politique des coûts. Après une longue période d’hésitation et parfois même de rejet, les ivoiriens ont fini par se ruer sur les téléphones bon marché offrant certaines solidités et presque les mêmes options que les marques traditionnelles qui dominaient le marché. Les chinoise Infinix, Techno ou encore Itel ont fini par inverser, à leur avantage, un marché jusque-là dominé par le géant coréen Samsung et l’américain Apple face à un net recul du Canadien BlackBerry et surtout du Finlandais Nokia.

JDA 09/08/2017

Quand les smartphones démocratisent l’accès à internet

Avec le développement des technologies de l’information et de la communication, le marché des smartphones connait une réelle expansion en Côte d’Ivoire depuis quelques années. Et sa conséquence directe est la démocratisation de l’accès à Internet.

JDA 09/08/2017

Insalubrité : Le rocher de Sisyphe

Elles sont appelées opérations villes propres ou grand ménage et se succèdent chaque année, avec la même ferveur des initiateurs face à la même tiédeur des populations, pourtant premières bénéficiaires de ces initiatives. C’est que, depuis longtemps, la question de l’insalubrité à Abidjan et dans les grandes villes du pays s’est invitée dans le décor quotidien des Ivoiriens au point que certains ont fini par s’en accommoder. La ministre Anne Désirée Ouloto qui occupe pour la seconde fois le portefeuille de la Salubrité, ne se décourage pas pour autant. Multipliant les actions et les campagnes, elle espère gagner son combat. Après l’opération « grand ménage » lancée en février dernier, suivie de celle de ravalement des façades de bâtiment, elle s’est engagée du 1er au 6 août dans la « Semaine nationale de la propreté. » Un défi qui ressemble à un travail de Sisyphe.

JDA 03/08/2017

Décharge d’Akouedo : UNE EQUATION QUI CHERCHE SOLUTION

Depuis environ 50 ans, la décharge sauvage d’Akouedo accueille la totalité des déchets produits dans le district d’Abidjan. Entre inquiétude des populations et gestion du site, l’équation reste encore à résoudre.

JDA 03/08/2017

Attaques à répétition, clivages politiques : la Côte d’Ivoire sous haute tension

On croyait avoir tourné les pages sombres, six ans après la fin de la crise qui aura duré une décennie. Le début de l’année 2017 et les évènements qui s’enchaînent depuis sont venus rappeler aux Ivoiriens que la paix et la stabilité restaient encore fragiles. A l’élan pour la course à la succession du Président Ouattara, en 2020, se sont agrégés plusieurs autres contentieux, notamment politiques, que les différents acteurs veulent vider avant l’élection présidentielle. Sur le terrain politique, les clivages au sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), au pouvoir depuis 2011, ont connu un pic, suivi aussitôt par des dissensions très vives entre le Rassemblement des républicains (RDR) et les ex-membres des Forces nouvelles (FN). Le tableau n’est pas plus reluisant du côté de l’armée, au sein de laquelle, malgré des revendications satisfaites, les armes ne se sont pas pour autant tues.

JDA 27/07/2017

L’économie nationale à l’épreuve des vagues

Tendue, la situation sécuritaire n’offre pas un cadre serein et propice aux investisseurs qui, depuis le début de l’année 2017, se font de plus en plus discrets et prudents.

JDA 27/07/2017

Transport : Course sur la lagune

Long de plus de 500 Km, le plan d’eau lagunaire d’Abidjan, n’avait jamais suscité autant de convoitises. Face à cet espace longtemps sous exploité, l’État de Côte d’Ivoire a décidé, en février 2015, de mettre fin au monopole de la Société des transports abidjanais (SOTRA) et d’approuver deux conventions de concessions de services publics par bateaux bus à deux opérateurs privés. La société de transport lagunaire (STL) et la Compagnie ivoirienne des transports (CITRANS). Deux ans plus tard, elles lancent leurs activités et espèrent s’imposer comme leader, aux dépens de la SOTRA, longtemps concurrencée par les pinasses. Les débuts sont difficiles mais l’avenir reste prometteur car plus de 250 000 Abidjanais se déplacent par jour par voie lagunaire. De quoi inciter les nouveaux venus à accroitre leur flotte. De l’autre côté, la SOTRA et les pinasses, ne semblent pas véritablement inquiétées, car évoluant dans un secteur où il y a encore de la place.

JDA 20/07/2017

Fluidité routière : encore du chemin à parcourir

Se déplacer à Abidjan est un casse-tête pour les habitants, à cause des embouteillages incessants. Si la lagune offre désormais des facilités de déplacement, les Abidjanais restent toujours dans l’attente de nouvelles voies et moyens de transport terrestres.

JDA 20/07/2017

Financement de l’UA : la Côte d’Ivoire montre le chemin

Après une longue période de tergiversations, les 54 pays membres de l’Union africaine (UA) ont fini par faire un pas vers l’autofinancement de l’organisation continentale, en fixant une taxe de 0,2% sur les produits importés hors de l’Afrique. La décision a été entérinée lors du récent sommet qui s’est tenu à Kigali du 4 au 5 juillet. Jugée historique, elle a été qualifiée « de bond en avant sans précédent pour l’autonomie et la dignité africaine. » Comme pour mettre la pression sur les autres pays et apparaître comme le bon élève de la classe, la Côte d’Ivoire n’a pas attendu la rencontre de Kigali pour s’engager. C’est lors du Conseil des ministres du 28 juin qu’a été annoncée l’entrée en vigueur de cette taxe à partir du 1er juillet 2017. Une décision prise alors que certains pays hésitent encore. Quels en sont les mécanismes, quelles en seront les conséquences pour les consommateurs ? JDA a mené l’enquête.

JDA 13/07/2017

Grande distribution : course à l’expansion

Et de deux à Abidjan pour le groupe CFAO Retail, qui a inauguré en grandes pompes, le 29 juin, son second centre commercial Playce à la Palmeraie, deux ans après le premier sis à Marcory. Le groupe français, qui envisage d’autres investissements dans un secteur dominé par le groupe Prosuma et la CDCI, espère se rapprocher davantage des consommateurs ivoiriens. Il devra compter avec la nouvelle politique de proximité développée par ses concurrents directs et bien d’autres distributeurs de petite taille. Bousculé, le leader Prosuma a adapté sa stratégie face au nouveau venu, et développe de nouvelles approches commerciales, dans le contexte de l‘émergence, depuis 2005, d’une nouvelle classe moyenne, de plus en plus exigeante.

JDA 05/07/2017

Lutte contre la vie chère : un pari difficile à tenir

La mesure n’est pas véritablement nouvelle. Déjà en décembre 2012, sur proposition du ministère du Commerce, le gouvernement arrêtait en 11 points sa politique de lutte contre la vie chère. La volonté politique d’alors s’était traduite par des actions d’éclat, à travers la destruction de barrages routiers anarchiques et une opération de contrôle de prix médiatisée. Puis, plus rien. Cinq ans après, le gouvernement vient de décider de la mise en mise en place d’une nouvelle politique de lutte contre la vie chère. Aveux d’échec des initiatives précédentes ou renforcement de la politique de 2012 ? La question dénote de la difficulté du pari.

JDA 28/06/2017

Robert Beugré Mambé : « La Côte d'Ivoire offrira des Jeux de grande qualité »

Du 21 au 31 juillet, soit dans un mois jour pour jour, la Côte d’Ivoire abritera les 8è Jeux de la Francophonie. Choisi depuis mars 2013 par le conseil permanent de la Francophonie, le pays a piétiné dans les préparatifs. Une réalité qui a conduit le Chef de l'État, Alassane Ouattara, à nommer le gouverneur du district d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, ministre temporaire auprès du Président de la République chargé de l’organisation des jeux de la Francophonie, en juillet 2016. « Les préparatifs pour ces Jeux ont accusé un certain retard et l’échec n’est pas une option. Il nous faut mettre tout en jeu pour que ces Jeux puissent se tenir », avait indiqué à l’époque le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement. À 30 jours de l’échéance, Robert Beugré Mambé fait le point pour les lecteurs de JDA.

JDA 23/06/2017

Issouf Ouattara, (président de la cellule 39) « Nous voulons la réparation des injustices que nous avons subies »

Ils se présentent comme les premiers civils volontaires recrutés par la rébellion de 2002, qui a consacré la scission du pays en deux, avant d’être officiellement démobilisés et désarmés en 2007, après les accords politiques de Ouagadougou. Récemment, à la suite des mutins qui réclamaient des primes de guerre, ils ont bruyamment manifesté aux différents corridors du pays pour exiger leur part. Battus et gazés, ils gardent tout de même l’espoir de bénéficier d’une « reconnaissance de l’État. » Réunis au sein de la cellule 39 (C39), ils déclarent 6 880 membres. JDA a rencontré dans leur fief de Korhogo, leur président Issouf Ouattara, alias El Diablo, 44 ans. Formateur en droits de l’Homme avec le Mouvement ivoiriens des droits humains (MIDH) et la Ligue ivoirienne des droits de l'Homme (LIDHO), il enregistre une expérience de 17 ans dans le traitement psychologique des malades du VIH/SIDA. Qui ils sont, ce qu’ils revendiquent, et leur regard sur la situation en Côte d’Ivoire, Ouattara dit tout.

JDA 15/06/2017

ÉPERVIER 2 : Dernière thérapie contre les « Microbes » ?

Si la Côte d’Ivoire se targue d’avoir un bon indice de sécurité, passé de 1,6 en 2015 à 1,2 en 2016, il n’en demeure pas moins qu’au niveau de la ville d’Abidjan, le phénomène des enfants en conflits avec la loi baptisés « microbes », a pris de l’ampleur. Les différentes campagnes pour endiguer ce phénomène, si elles arrivent à le réduire momentanément, peinent à donner des résultats qui pourraient décourager de nouveaux adeptes ou d’éventuels récidivistes. La première opération d’envergure lancée en juin 2016, il y a un an jour pour jour, avait certes donné des résultats probants, mais l’étau policier desserré, les agressions à l’arme blanche dans certaines communes d’Abidjan ont repris de plus belle. Lancée le 1er juin, l’opération « Épervier 2 », censée durer le temps qu’il faudra, pourra-t-elle répondre aux différents défis, à quelques semaines des Jeux de la Francophonie ?

JDA 08/06/2017

Saison des pluies: Attention danger!

En cette matinée du jeudi 25 mai où les chrétiens célébraient l’Ascension, la pluie qui, depuis la veille s’abattait sur le district d’Abidjan, a provoqué un spectacle désolant. Bilan officiel : 8 morts, des blessés et d’importants dégâts matériels. De quoi donner l’alerte en ce début de saison des pluies, alors que la météo annonce une forte pluviométrie jusqu’à la fin juillet. Les mesures prises entre 2014 et 2015 avaient pourtant permis d’enregistrer zéro mort en 2016. Le gouvernement, dans la foulée, invite les populations installées dans les zones à risques, à quitter les lieux immédiatement, sans pour autant leur proposer un point de chute, encore moins présenter un plan d’évacuation en cas d’urgence. L’alerte est donnée, chacun s’organise comme il peut.

JDA 01/06/2017

Mutinerie : La fin d’un long cycle ?

Les armes ont encore parlé et cette fois elles refusaient de se taire tant que ceux qui les tenaient n’avaient rien en poche. « L’argent ou rien », comme le disaient les mutins qui quatre jours durant ont imposé au pays leur humeur. Si les armes ne tonnent plus et que les activités ont repris, il y’a lieu de s’interroger sur la fin de ce long cycle des armes, dont les premiers crépitements se sont fait entendre en 1999 et ont abouti au premier coup d’État de l’histoire de la Côte d’Ivoire. L’accord conclu va t’il définitivement clore ce chapitre ? N’est-ce pas un aveu de faiblesse face au chantage des militaires qui, pour toute autre revendication, pourraient débrayer et mettre à rude épreuve les gouvernants et les caisses de l’État ?

JDA 18/05/2017

Afrique de l’ouest : les militaires ivoiriens parmi les mieux lotis

Dans l’ensemble, les soldats ivoiriens, dont le salaire moyen est de 150 000 francs CFA, ont de quoi être enviés par leurs homologues de la sous-région, où les soldes varient entre 50 000 et 80 000 francs CFA. Des salaires qui tiennent aussi compte du coût de la vie dans chacun des pays.

JDA 18/05/2017

Cacao : S’unir pour ne plus subir

Frappés de plein fouet par une crise des prix sur le marché mondial, les pays producteurs de cacao ont plus que jamais compris qu’ils devaient unir leurs forces face au marché. Réunis à Abidjan à la fin du mois d’avril, une dizaine de ces pays, qui produisent 95% du cacao mondial, sont déterminés à peser du poids qui est le leur. Cette démarche repose sur la transformation locale de la fève de cacao, et la transparence au niveau de la gestion des stocks et de la consommation mondiale. Pour relever ces défis, les producteurs doivent non seulement entrer en compétition avec des industriels plus outillés et presque plus puissants qu’eux, mais aussi maîtriser la concurrence entre eux. Une équation difficile à résoudre pour des États dont le marché de consommation intérieur reste faible.

JDA 10/05/2017

La course d'obstacles du consommer local

La Côte d’Ivoire ambitionne de faire passer sa capacité de transformation du cacao de 30% aujourd’hui à 50% à l’horizon 2020, a annoncé récemment, à Washington, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. La question reste toutefois celle du développement, voire de l’existence d’un marché local.

JDA 10/05/2017

Pascal Affi N'Guessan : C'est le temps de choisir

Âgé de 64 ans, Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien depuis 2005, se livre à JDA dans une interview exclusive réalisée à son domicile le 27 avril 2017. Il évoque sans tabous les difficultés de son parti, la démission du vice-président Michel Amani N’Guessan et le clivage de nouveau mis à jour le 30 avril, à l’occasion de la fête de la liberté, au cours de laquelle l’aile dissidente conduite par Aboudramane Sangaré a défilé, malgré l’interdiction des autorités. « Affi » parle aussi de ses rapports avec le couple Gbagbo, mais surtout de l’avenir du FPI. Un parti qu’il souhaite voir de nouveau rassemblé, sans pour autant écarter des alliances avec d’autres formations, auxquelles il s’oppose aujourd’hui.

JDA 04/05/2017

Tourisme : Un potentiel qui reste à exploiter

Frappé de plein fouet par la crise militaro-politique, qui aura consacré la partition du pays de septembre 2002 à avril 2011, le tourisme ivoirien tentait une renaissance, quand survint en mars 2016 une attaque terroriste dans la cité balnéaire de Grand-Bassam. Un coup de frein brusque qui, pendant près de six mois, aura mis ce secteur en berne, tant Bassam se positionne comme le poumon du tourisme ivoirien. « Touché mais pas couché », comme on le dit désormais à Abidjan depuis l’attaque terroriste du 13 mars, qui a fait une vingtaine de victimes, le secteur touristique qui a atteint 5% du PIB, se remet peu à peu. Les acteurs, qui espèrent qu’il s’agira cette fois-ci du bon départ, se réunissent à compter du 28 avril à pour participer au Salon international du tourisme d’Abidjan.

JDA 27/04/2017

Primature : Les 100 jours d’amadou Gon Coulibaly

Le 10 janvier dernier, alors que les fonctionnaires débrayaient et que des militaires paralysaient le pays, Amadou Gon Coulibaly (AGC) se voyait confier les clés de la Primature. Pendant ce temps, l’ancien locataire Daniel Kablan Duncan accédait à la vice-présidence de la République. Installé dans son fauteuil de Premier ministre, Amadou Gon s’est aussitôt attaqué aux dossiers chauds de l’heure, afin de désamorcer la bombe sociale qui a secoué les institutions de la 3è République. 100 jours, jour pour jour, après cette nomination, JDA revient sur les grands moments et les actes forts posés par le gouvernement Amadou Gon Coulibaly, mais scrute également l’horizon de l’ère AGC, à trois ans de l’échéance de l’émergence et de la fin du second et dernier mandat du président Ouattara.

JDA 20/04/2017

Issiaka KONATÉ : « Lutter contre les causes profondes »

Début mars, l'Ambassade d’Italie à Abidjan publiait des chiffres plaçant la Côte d’Ivoire au troisième rang des pays africains pourvoyeurs de migrants clandestins, après la Guinée et le Nigéria. Contestation des autorités ivoiriennes qui pensent que ces chiffres, non croisés avec les leurs, ne doivent pas mettre au second plan les efforts déployés pour endiguer ce fléau. Dans cette interview accordée à JDA, le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur, Issiaka Konaté, énumère les actions menées par le gouvernement, la collaboration avec les services d’immigration, et évoquent les vastes réseaux nébuleux qui appâtent les candidats à la migration clandestine.

JDA 13/04/2017

Questions autour du rythme de la justice

Bannir l’impunité en Côte d’Ivoire était un engagement des autorités actuelles. Et pourtant, la procédure judiciaire contre les ex-chefs rebelles Cherif Ousmane et Losséni Fofana, ouverte en 2015, n’a pas encore abouti à un procès. D’aucuns continuent de s’interroger sur la lenteur de la justice.

JDA 06/04/2017

Réconciliation: Un long chemin

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la lagune Ébrié et les souvenirs deviennent de plus en plus vagues. Mais les traces et cicatrices rappellent encore le point culminant de la crise post-électorale ivoirienne. Ce 11 avril 2011, qui a vu l’arrestation de l’ex-chef de l’État, Laurent Gbagbo, des membres de sa famille et certains de ses proches, alors retranchés dans la résidence présidentielle de Cocody, marque aussi la fin du blocus de l’hôtel du Golf où Alassane Ouattara, dont l’élection a été reconnue par la communauté internationale, s’était retiré avec sa famille et des cadres de la coalition aujourd’hui au pouvoir. Six ans déjà et les efforts vers la réconciliation, malgré les généreuses proclamations, ressemblent à un travail de Sisyphe. Le pays tente de marcher à la cadence de la reconstruction et du dialogue entre ses fils

k 06/04/2017

Afrique : L’émergence à plusieurs vitesses

Au terme de la seconde édition de la Conférence internationale sur l’émergence en Afrique, des interrogations s’imposent. Existe-t-il sur le continent des pays ayant atteint cet objectif ou en étant proches ? Comment y sont-ils parvenus ? À travers quel modèle ?

JDA 30/03/2017

Émergence 2020 : Une ambition à l’épreuve des urgences sociales

Deux ans après la première édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA), le continent s’est donné rendez-vous à Abidjan depuis le 28 mars et ce jusqu’au 31 mars, pour sa seconde rencontre. S’ils n’ont pas le même agenda dans la marche vers l’émergence, les participants demeurent tous convaincus que leur destin reste lié et que chacun devra, à son rythme, en tenant compte des réalités politiques, économiques et sociales, tracer sa voie. Apparemment plus pressée, la Côte d’Ivoire est aujourd’hui à quelque trois années de l’échéance qu’elle s’est elle-même fixée. Pourtant, le chemin reste encore long et les défis énormes à réaliser. Si les autorités ivoiriennes en sont conscientes, les actions peinent parfois à rassurer les Ivoiriens qui, après les programmes avortés de l’Éléphant d’Afrique (1993-1999) et de la Refondation (2000-2010), restent partagés face à l’optimisme du gouvernement.

JDA 30/03/2017

Le calme avant la tempête ?

Malgré le calme apparent sur le front social, le feu semble couver sous la cendre. Des producteurs de cacao aux souscripteurs d’agrobusiness, plusieurs catégories socio-professionnelles rongent leur frein, alors qu'une fédération de consommateurs invite le gouvernement à contrôler les prix. Le mécontentement ne faiblit pas.

JDA 23/03/2017

Fronde sociale: opération déminage

Après près de vingt jours de grève en janvier, les syndicats de la fonction publique ont fini par suspendre leur mot d’ordre après satisfaction de quatre des cinq revendications à l’origine de leur débrayage. Quant à certains militaires, qui réclamaient des primes allant jusqu’à 12 millions de francs CFA, ils ont regagné les casernes après en avoir obtenu 5, et dans l’espoir de recevoir mensuellement le reliquat sur sept mois. Si le gouvernement a fini par installer un comité de dialogue, fonctionnaires et militaires donnent encore de la voix, afin d’obtenir la satisfaction totale de leurs revendications face un gouvernement qui annonce l’amenuisement des recettes de l’État. La porte du dialogue reste ouverte. Entre doute et espoir, les Ivoiriens souhaitent ne pas revivre les moments sombres du début de l’année.

JDA 23/03/2017

Gnamien Konan : « Sortons du tribalisme »

Discret depuis sa sortie du gouvernement, l’ex-ministre Gnamien Konan, aujourd’hui député et président de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), ne manque plus aucune occasion pour critiquer le pouvoir. Pour lui, le PDCI, le RDR et le FPI font partie du problème de la démocratie, car ces partis sont à base fortement ethnique ou tribale. Si pour l’heure, il dit se concentrer sur la création d’une école supérieure, l’ancien ministre garde l’œil bien ouvert sur l’évolution de la vie politique. Dans cette interview exclusive accordée à JDA, il revient sur de nombreux sujets, notamment son passage au RHDP, la coalition parlementaire avec l’Union pour la paix et la démocratie (UDPCI) et les réformes souhaitées mais non réalisées.

JDA 15/03/2017

Tourisme : Bassam optimiste malgré tout

De la détermination, hôteliers et acteurs du tourisme de Grand-Bassam en ont à revendre. Durement éprouvés par les événements du 13 mars 2016, ils ont tout mis en œuvre pour garder la tête hors de l’eau, et entendent désormais repartir du bon pied.

JDA 09/03/2017

Attentat : l’enquête avance et Grand-Bassam tente de renaître

Dimanche 13 mars 2016, il est environ 13h quand des coups de feu retentissent sur la plage de la ville balnéaire de Grand-Bassam. Pétard de fête ou braquage ? La réalité est toute autre. La débandade dans les minutes suivantes démontre la gravité de l’événement. La Côte d’Ivoire, en alerte depuis plusieurs mois, enregistre ce jour là sa première attaque terroriste, qui fera plusieurs blessés, mais aussi 19 morts de diverses nationalités. Le choc a été grand, mais la prompte réaction des forces spéciales, suivie de la présence sur les lieux du Président Alassane Ouattara, seulement quelques heures après le drame, ont quelque peu rassuré. Un an après, les conséquences sont encore perceptibles, même si Bassam veut commémorer ce triste moment « tout en blanc ».

JDA 09/03/2017

Mariatou Koné : « Il faut contraindre les partis politiques »

Le 8 mars prochain, sera commémorée, pour la 40ème fois, la journée internationale de la femme. En Côte d’Ivoire cet événement intervient dans un contexte où le pourcentage des femmes au parlement a légèrement baissé, passant de 12% à un peu plus de 11% avec des institutions et un gouvernement dominés par les hommes et de nombreux défis auxquels elles demeurent confrontées. Le Journal d’Abidjan (JDA) a décidé de donner la parole à l’une d’elles. Le Professeur Mariatou Koné, sociologue et anthropologue, première et, pour l’instant, seule femme ivoirienne professeur titulaire anthropologie. Ministre de la Solidarité, de la Femme et de la Protection de l’enfant depuis le 10 janvier, elle espère apporter un plus à cette lutte permanente pour améliorer la condition des femmes.

JDA 02/03/2017

Transport urbain : À quand la fin du calvaire ?

Longues files d’attente, bousculades à l’arrivée inespérée d’un autobus, surenchère des prix par les minicars communément appelés « gbakas » et des taxis intercommunaux « wôrrô wôrrô ». Ces scènes sont devenues quotidiennes pour les Abidjanais qui ont fini par se consoler avec la célèbre expression « on va faire comment », traduisant l’incapacité à faire autrement et l’espoir de voir les choses changer. Un calvaire qui perdure depuis une décennie, dans un contexte où la Société des transports abidjanais (SOTRA), principal opérateur du transport urbain de la ville, ne possède presque plus d’autobus. Comment en est-on arrivé là ? À quand la sortie du tunnel ? Les Ivoiriens s’interrogent.

JDA 22/02/2017

La productivité victime des embouteillages

L’impact des difficultés de transport sur l’économie nationale est réel, notamment en termes de productivité. Si aucune étude n’est disponible sur la question, le Bureau national d’études et de développement technique (BNETD) affirme que ces dysfonctionnements impactent le porte-monnaie des usagers.

JDA 22/02/2017

ONUCI : Compte à rebours enclenché

Dans quelques semaines, précisément à la fin du mois d’avril, il ne restera plus que 159 civils de l'Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), dont 148 exclusivement chargés de la fermeture de la mission. La Représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou Souleymane, a annoncé devant le Conseil de sécurité que les 61 bureaux de terrain (civils, militaires et de police) seraient totalement fermés le 15 février. Le départ définitif, prévu pour fin juin 2017 se précise donc, mais il se fera dans un contexte d'incertitudes.

JDA 15/02/2017

Le legs multiforme de l'ONUCI

L’Opération des Nations unies pour la Côte d’Ivoire (ONUCI) plie bientôt bagages. Outre les acquis du maintien de la paix, la mission onusienne laisse en héritage d'importantes infrastructures se chiffrant à des centaines de projets à impact rapide.

JDA 15/02/2017

Ces pays qui vivent bien sans le CFA

14 pays africains utilisent le franc CFA comme monnaie commune. Les quelques 40 autres ont chacun la leur, avec des fortunes diverses. Tour d’horizon de l’Afrique monétaire.

JDA 09/02/2017

Franc CFA : la monnaie qui divise

Franc des Colonies françaises d’Afrique ou franc de la Communauté financière Africaine ? Peu importe, le franc CFA est, de l’avis de certains observateurs, « un sujet dont tout le monde parle, mais autour duquel il n’y a aucun débat. » Défenseurs et pourfendeurs de cette monnaie se contentant de développer leurs thèses, sans oser s’affronter directement. Même au-delà des frontières de la Côte d’Ivoire, le tableau reste le même avec, il faut le reconnaitre, une montée en force de ceux qui estiment que les pays francophones d’Afrique centrale et de l’ouest doivent sortir de la « monnaie coloniale ». Si le régime de la Refondation avait sans cesse décrié cette monnaie, jamais il n’était allé plus loin. « Repassez demain », semblent dire les banquiers aujourd’hui au pouvoir.

JDA 09/02/2017

Climat des affaires : des progrès, mais peut mieux faire

Épine dorsale de la marche vers l’émergence, l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire aura connu d’énormes réformes ces dernières années. Si au niveau institutionnel, la volonté politique est manifeste, la réalité du terrain semble ne pas suivre. Résultat, dans le rapport Doing Business 2016 publié en octobre 2016, le pays n’a gagné que 5 positions, partant de la 147e à la 142e place. Une avancée « insuffisante », reconnaissait Daniel Kablan Duncan, alors Premier ministre, pour qui « le gouvernement s’est donné pour objectif de faire figurer la Côte d’Ivoire parmi les cinquante premiers pays dans le rapport Doing Business de l’année 2019. » Pour y arriver, les autorités devront redoubler d’efforts.

JDA 25/01/2017

Vers la numérisation des marchés publics

À partir de la fin la du 1er trimestre 2017, le système de passation des marchés publics sera entièrement dématérialisé en Côte d’Ivoire. Cette disposition vise à permettre plus de célérité et la réduction des délais.

JDA 25/01/2017

Gouvernement : les banquiers aux commandes

Le premier gouvernement de la 3è République est-il celui dont rêvait le Président Alassane Ouattara depuis son accession au pouvoir en 2011 ? Tout porte à le croire. Après avoir composé des gouvernements de reconnaissance avec les fidèles, les alliés et amis politiques qui l’ont aidé, directement ou indirectement, à conquérir le pouvoir, le président, qui a déjà annoncé qu’il quittera le pouvoir en 2020, a décidé de s’entourer de ministres technocrates. Une donne qui devrait permettre d’accélérer la marche vers l’émergence et de concentrer les efforts du gouvernement Amadou Gon Coulibaly sur les questions économiques et l’emploi. Avec à sa tête deux banquiers, le président Alassane Ouattara et son vice-président Daniel Kablan Duncan, la Côte d’Ivoire de 2017, si elle peut rassurer les bailleurs de fonds, doit aussi veiller au bien-être des Ivoiriens, et notamment à leur pouvoir d’achat.

JDA 18/01/2017

Technocrates au pouvoir : la panacée ?

Un gouvernement de technocrates est-il gage de bonne gouvernance en termes de mise en œuvre des politiques économiques et sociales et l’affectation des ressources nationales pour le bien des populations ? Sur cette question, les avis sont partagés comme l’on peut l’observer dans certains pays de la sous-région et d’ailleurs.

JDA 18/01/2017

Climat social, politique et militaire : un cocktail explosif

Les regards tournés vers l’installation des institutions de la 3è République, avec l’élection du président de l’Assemblée nationale lundi dernier, suivie de la nomination du vice-président et de celle du Premier ministre, les Ivoiriens n’avaient pas vu venir la surprise des militaires. La célérité avec laquelle les choses se sont déroulées durant le week-end dernier a fait revivre aux Ivoiriens de tristes souvenirs, et leur a rappelé que la paix reste fragile, six années après la fin de la crise post-électorale. Même si les militaires affirmaient n’avoir que des revendications corporatistes, les méthodes utilisées n’étaient guère rassurantes.

JDA 11/01/2017

3 questions à Arthur Banga

1 - Peut-on parler de hasard de calendrier entre la manifesta- tion de colère des militaires ...

JDA 11/01/2017

Mutinerie : quelles conséquences sur l'image du pays ?

En même temps qu’il marquait son accord pour la prise en compte des revendications des soldats, le Président Alassane Ouattara indiquait que « cette manière de revendiquer était de nature à ternir l’image de la Côte d’Ivoire ». Qu’en est-il vraiment ?

JDA 11/01/2017

Législatives 2016 : une majorité nette malgré des votes sanction

Au lendemain des élections législatives du 18 décembre, le parlement ivoirien affiche un nouveau visage, bien que le Président Ouattara obtienne une majorité claire et nette. Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) arrive largement en tête avec 167 sièges, bien au delà des 128 sièges nécessaire pour atteindre la majorité absolue. Mais contre toute attente, la seconde force de l’Assemblée nationale est constituée des 75 élus sous la bannière d’indépendants, bien que des élus rejoindront sans doute le groupe parlementaire de leur parti d’origine. L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) et l’Union pour la paix en Côte d’Ivoire (UPCI), en conflit avec le RHDP, n’obtiennent respectivement que 6 et 3 sièges. Quant à l’opposition, représentée par le Front populaire ivoirien (FPI), elle subit un véritable camouflet avec seulement 3 sièges gagnés.

JDA 21/12/2016

Après les législatives, l'enjeu de la vice-présidence

Au sortir de ces élections législatives, l’enjeu se trouve aujourd’hui dans le choix d’un vice-président. Promulguée en novembre dernier, et même si elle sera véritablement appliquée à partir de 2020, la nouvelle constitution, dans ses dispositions transitoires, autorise en effet le président de la République à nommer un vice-président.

JDA 21/12/2016

État civil : le casse-tête des en fants fantômes

Les enfants sans extrait d’acte de naissance ont aujourd’hui franchi la barre des trois millions en Côte d’Ivoire, et constituent ainsi un véritable casse-tête pour l’administration. L’absence de preuve juridique de l’existence des enfants constitue un frein à l’inscription de dizaines de milliers d’entre eux à l’école primaire. Privés d’éducation, droit fondamental désormais obligatoire jusqu’à 16 ans, ils encourent le risque d’être livrés à eux-mêmes. À en croire les chiffres du ministère de l’Éducation nationale, près de 120 000 enfants en âge d’aller à l’école n’ont pu être retenus entre 2013 et 2016, faute d’extrait d’acte de naissance. Pourtant, les campagnes de sensibilisation, les audiences foraines et autres mesures incitatives ne manquent pas.

JDA 14/12/2016

3 questions à Mamadou Doumbia

Président du Réseau des acteurs des médias pour les droits de l’enfant en Côte d’Ivoire (RAMEDE-CI)

JDA 14/12/2016

La déclaration par sms comme alternative ?

La déclaration par SMS est présentée comme une solution pour réduire considérablement le fort taux d´enfants non déclarés, particulièrement dans les zones rurales. Pourtant, la Côte d’Ivoire semble s’engager sur d’autres voies.

JDA 14/12/2016

Législatives 2016 : top départ !

Le samedi 10 décembre marquera l’ouverture de la campagne pour le renouvellement des 255 sièges de l’Assemblée nationale ivoirienne. Si certains candidats indépendants proches du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ont décidé de jeter l’éponge, en attendant que la commission électorale indépendante (CEI) mette à jour sa base de données, l’on compte 1145 candidatures pour 1390 candidats. Un nombre record qui en dit long sur les enjeux de la législature 2016-2021 et la configuration du paysage politique qui sera issu des urnes. Avec 37 groupements et partis politiques auxquels s’ajoute un grand nombre d’indépendants, la course s’annonce serrée pour tous. Ce qui trouble d’ailleurs le RHDP qui, en plus du Front populaire ivoirien (FPI) et d’autres partis d’opposition, devra combattre ses « propres indépendants », véritables trouble-fêtes.

JDA 07/12/2016

Les législatives en pensant à 2020

En Côte d’Ivoire, tout le monde a les yeux tournés vers 2020. Pour de nombreux observateurs, cette échéance verra assurément le renouvellement total de la classe politique. Mais avant d’y arriver, les uns et les autres affûtent leurs armes.

JDA 07/12/2016

Indemnisation : les victimes entr e espoir et désespoir

L’indemnisation des victimes de la période 1990-2010 faisait partie des priorités de la politique de réconciliation du gouvernement. Dès 2011, la création de la Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR) avait suscité l’espoir de tous ceux qui avaient perdu des proches, ou encore des biens. Un moyen pour les autorités de favoriser la réconciliation des Ivoiriens, divisés depuis plus d’une décennie. Mais jusqu’en 2015, cette indemnisation n’avait pas encore été matérialisée, la CDVR s’étant limitée au recensement des victimes. La création de la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (CONARIV), en mars 2015, aura permis de démarrer le processus, qui reste encore timide et lente, au grand dam de certaines victimes qui perdent patience.

JDA 30/11/2016

3 questions à Issiaka Diaby

1 - Comment appréciez-vous le processus d’indemnisation actuellement en cours ? C&rsqu...

JDA 30/11/2016

Concilier justice et indemnisation

Ouverts en juillet 2013, plusieurs procès impliquant des ex-dirigeants ivoiriens, civils et militaires, se poursuivent encore. Plusieurs personnes présentées comme victimes de la crise post-électorale défilent à la barre, dans l’espoir d’obtenir réparation.

JDA 30/11/2016

Législatives 2016 : presque au complet

À la sortie de crise en 2011, le Front populaire ivoirien (FPI), principal parti d’opposition, et ses alliés avaient boycotté les élections législatives. Les arguments étaient tout trouvés. Leur leader Laurent Gbagbo et plusieurs cadres étaient en prison ou en exil, les avoirs de certains cadres gelés et le parti en déconfiture. Du pain béni pour le RHDP, coalition au pouvoir qui, en l’absence d’adversaires, avait décidé de laisser libre cours à la concurrence entre alliés. Cinq ans après, la campagne pour le renouvellement des 255 sièges s’annonce rude et les sièges seront âprement disputés. D’une part entre alliés, et de l’autre avec les partis de l’opposition, une dizaine d’entre eux étant déterminés à mettre fin au parlement monocolore. Le nombre record de candidatures enregistrées, environ 1500, témoigne de l’enjeu du scrutin du 18 décembre prochain.

JDA 23/11/2016

Les indépendants en embuscade

Les candidatures indépendantes ont toujours été une préoccupation majeure pour les partis au pouvoir, soucieux de conserver la majorité. Pour les élections législatives à venir, le RHDP devra faire face à de nombreux candidats indépendants issus de ses rangs.

JDA 23/11/2016

Fronde sociale : on souffle le chaud et le froid

La Côte d’Ivoire connaît, depuis l’accession à la magistrature suprême du Président Alassane Ouattara en mai 2011, de profondes réformes administratives, structurelles et sectorielles, qui visent à aller vers « un pays émergent à l’horizon 2020 ». Jugées nécessaires et primordiales pour l’avenir, ces réformes ne font pas toujours l’unanimité. La récente grève générale des fonctionnaires et agents de l’État en est l’illustration. Même si ces derniers ont accepté de suspendre leur mouvement, après des négociations et parfois des menaces, les points d’achoppement demeurent. Le gouvernement et la plateforme des associations syndicales de la fonction publique campent chacun sur leur position, tout en se montrant disposés à calmer le jeu.

JDA 16/11/2016

Le casse-tête des caisses de retraite

Les caisses de retraite sont de plus en plus essoufflées en Afrique de l’Ouest au point que couvrir les pensions et les allocations familiales devient un casse-tête permanent. Les pays de la sous-région tentent de prendre le taureau par les cornes en s’engageant dans la voie des réformes qui ne semblent pas encore être la panacée.

JDA 16/11/2016

Libéralisation de l'électricité : en attendant les investisseurs

Productrice et exportatrice d’électricité, la Côte d’Ivoire peine à satisfaire sa clientèle nationale, comme l’attestaient les délestages fréquents en 2009 et 2013. Officiellement, cela était dû au retard dans les investissements, à la vétusté des infrastructures et à la fraude. Il faut ajouter à cela les conséquences négatives de la crise, qui a entraîné durant 8 ans le non-paiement des factures dans les zones sous contrôle de l’ex-rébellion. En juillet 2016, une augmentation du prix de l’électricité avait mis le pays en ébullition, et face à cette situation, le gouvernement a finalement décidé de libéraliser tous les segments du secteur de l’électricité. Une option qui vise à créer les conditions pour rentabiliser les investissements, et permettre une baisse des prix.

JDA 09/11/2016

Libéralisation : trouver le bon équilibre

La libéralisation du secteur de l’électricité a déjà eu lieu dans plusieurs pays de la sous-région, notamment au Sénégal et au Ghana. Dans chacun des cas, cette ouverture a eu des fortunes diverses.

JDA 09/11/2016

« OUI » pour un nouveau contrat social

Après une semaine de campagne, les Ivoiriens ont voté, le dimanche 30 octobre, dans le cadre du référendum portant naissance de la troisième République. Les différents camps, parti au pouvoir et opposition, n’ont nullement changé leur position durant toute cette période électorale. Dans la bataille du « Oui » contre le « Non » et le boycott, le « Oui » l’a finalement emporté. Mais au final, ce texte de loi qui était censé rapprocher les Ivoiriens les a une fois de plus mis dos à dos. Une situation qui perdure d’ailleurs depuis l’avènement du multipartisme dans les années 1990. Dès lors, le pays a toujours enregistré des violences et des contestations avant, pendant et après les scrutins.

JDA 02/11/2016

Une consultation qui réveille les vieux démons

Les résultats provisoires du référendum du dimanche 30 octobre sur la nouvelle Constitution ont été rendu publics mardi par la Commission électorale indépendante (CEI). À 93,42% de voix, avec un taux de participation 42,42%, les Ivoiriens se sont prononcés en faveur de la nouvelle loi fondamentale de la 3ème République.

JDA 02/11/2016

Des rêves au fond de la méditerranée

Jeunes pour la plupart, ils sont des milliers d’Ivoiriens à braver chaque année les affres du désert, les réseaux mafieux et les vagues de la Méditerranée. Leur seul objectif étant de franchir les frontières européennes, à la recherche d’une vie meilleure, car l’Afrique est devenue pour eux une grande prison à ciel ouvert, dont il faut s’évader à tout prix. Malgré les conditions d’accès de plus en plus difficiles aux pays d’Europe et les blocages dans les pays d’Afrique du Nord, les candidats à l’immigration clandestine ne semblent pas se décourager. Les dangers qui les attendent semblent plutôt les galvaniser. Car si certains arrivent à franchir toutes les étapes de ce difficile voyage, pour les autres, cela vaut le coup d’essayer. « Chacun a sa chance », se disent-ils, pour justifier leur départ.

JDA 26/10/2016

Les « Binguistes » toujours plus forts

Campagne de sensibilisation sur les risques de l`immigration irrégulière, conférences-débats, invitation à dénoncer les réseaux de passeurs en vue de leur démantèlement, les initiatives prises par les pouvoirs publics en vue de juguler le phénomène se multiplient. Mais le bilan n’est pas à la hauteur des efforts déployés.

JDA 26/10/2016

Constitution : un oui pour un non

Après le débat parlementaire sur la nouvelle constitution, approuvée à une écrasante majorité à l’Assemblée nationale le 11 octobre, Journal d’Abidjan a invité deux députés, qui défendent des positions contradictoires. Le premier, Karamoko Yayoro, 45 ans, élu à Abobo, est l’ancien président de la jeunesse du Rassemblement des jeunes républicains (RJR) et défend le « oui ». Le second est Gnangbo Kacou, député d’Adiaké, 54 ans. Candidat malheureux à l’élection présidentielle d’octobre 2015, il s’inscrit résolument dans l’opposition et a voté « non ». À la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour le référendum, les deux parlementaires avancent l’un et l’autre leurs arguments.

JDA 19/10/2016

Droits de l'homme : des avancées, mais peut mieux faire

La Côte d’Ivoire présentera le 27 octobre prochain, à Banjul en Gambie, son rapport périodique (2012-2015) lors de la 59ème session de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples qui doit se tenir du 21 octobre au 4 novembre 2016. Avant cette date, l’Indice Mo Ibrahim de la gouvernance en Afrique et la Commission des droits de l’homme de l’Union africaine ont respectivement publié leurs rapports sur les avancées des droits de l’Homme. Ceux-ci annoncent des améliorations en Côte d’Ivoire, mais soulignent qu’il y a encore des efforts à faire. Notamment au niveau de l’univers carcéral et des procédures judiciaires encore pendantes depuis plus de 4 ans pour certains détenus. Ces rapports tombent à point nommé pour la Côte d’Ivoire qui a depuis peu ratifié plusieurs textes en matière de droits humains.

JDA 12/10/2016

Droit des minorités : où en est-on ?

Pour l’atteinte de l’émergence à l’horizon 2020, la Côte d’Ivoire veut réaliser une croissance forte, durable, créatrice d’emplois, et respectueuse du genre. À trois ans de cette échéance, beaucoup reste à faire en matière des droits des minorités pour un développement humain équitable et solidaire.

JDA 12/10/2016

Sécurité : sur le qui-vive

À la tribune de l’ONU, le 22 septembre dernier, le Président Alassane Ouattara annonçait l’envoi de troupes militaires en appui à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Après les 130 hommes d’une compagnie de transport en 2014-2015, ce sont 150 autres qui rejoindront le Mali, au sein d’une compagnie de protection. Dans le même temps, l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) prépare son départ qui doit intervenir à la fin juin 2017, après 12 années de présence continue sur le sol ivoirien. Ce retrait, marquant la fin de la crise qui a secoué le pays pendant plus d’une décennie, tout comme la réorganisation des FRCI et la participation à des missions de maintien de la paix, amène à s’interroger sur l’état du dispositif sécuritaire ivoirien.

JDA 05/10/2016

3 questions à Ahmed Mroué

1 - Comment jugez-vous le dispositif sécuritaire autour des grandes surfaces et hôtels ...

JDA 05/10/2016

Forces de défense et de sécurité : renforcement tout azimut

Depuis cinq ans, la Côte d’Ivoire est engagée dans le renforcement des capacités opérationnelles de ses forces de défense et de sécurité. En plus de l’accent mis sur la formation et l’équipement, les services de renseignement auraient été totalement réorganisés.

JDA 05/10/2016

Une nouvelle constitution pour un avenir apaisé

En 2003, réunis à Marcoussis en France, les leaders politiques ivoiriens décidaient, d’un commun accord, d’extirper les articles « confligènes » de la constitution de 2000. Treize ans plus tard, le Président Alassane Ouattara désignait un Comité d’experts en vue de l’élaboration d’un avant-projet de constitution pour une 3ème République. Après plus de trois mois de réflexions et de consultations, ce comité, avec à sa tête le professeur Boniface Ouaraga Obou, a procédé le 24 septembre à la remise officielle de ses travaux. Et ce malgré les contestations et réserves des partis de l’opposition, qui n’ont eu de cesse de remettre en cause le fond des réformes annoncées et l’opportunité d’un changement constitutionnel. Une situation qui a empêché le consensus recherché autour de ce projet, qui doit pourtant refonder le socle des institutions ivoiriennes.

JDA 28/09/2016

Nouvelle constitution : vers un modèle ivoirien ?

L’exception ivoirienne en termes de constitution, c’est un exécutif à trois têtes, avec un parlement bicaméral. Décryptage du projet de constitution souhaité par Alassane Ouattara, à la lumière de l’expérience des pays africains qui ont connu ou sont en plein changement constitutionnel.

JDA 28/09/2016

Chaînes tv : concurrence à l'horizon !

En février 2015, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) rendait publique la liste des opérateurs qui exploiteront le filon de la distribution de chaînes de télévision par câble ou par satellite en Côte d’Ivoire. Les trois nouveaux entrants tenteront ainsi de séduire les clients de Canal+, mais surtout d’en attirer d’autres, notamment parmi les nombreux abonnés frauduleux. Pour faire face à cette concurrence, la filiale du groupe Vivendi, qui totalise vingt ans de présence en Côte d’Ivoire, n’a pas attendu pour s’adapter. Offres promotionnelles, baisse du prix des abonnements, politique de proximité, lancement de nouveaux produits, tout y passe. Reste à savoir si les acteurs de ce marché lucratif sauront faire face au piratage.

JDA 21/09/2016

Tv numérique : ORANGE et MTN dans la danse

La Côte d’Ivoire est déterminée à combler son retard dans le processus de migration vers la Télévision numérique terrestre (TNT). Déjà, avant le top départ de l’appel d’offres du mois de mai dernier, certains opérateurs de téléphonie mobile exploitant le réseau spectral national, ne cachaient plus leurs ambitions.

JDA 21/09/2016

Orpaillage clandestin : sous sol miné

Éboulements de terrain suivis de mort d’hommes, conflits récurrents avec les agriculteurs, ou encore dégradation de l’environnement. Autant de maux qui accompagnent l’expansion de l’orpaillage illicite et clandestin dans plusieurs régions de la Côte d’Ivoire. Une situation à laquelle le gouvernement s’est engagé à mettre fin. Un programme triennal (2014-2016) de rationalisation de ce secteur a été adopté en octobre 2013. L’objectif principal étant d’assainir, d’organiser et d’encadrer l’activité. Mais aussi de renflouer les caisses en ayant une main mise sur le sous sous-sol. Plusieurs sites d’orpaillage clandestin ont donc été fermés. Des dizaines d’orpailleurs ont été mis aux arrêts, mais le phénomène persiste. Acculés la journée, des orpailleurs travaillent désormais la nuit.

JDA 14/09/2016

3 questions à Michel Yoboué

Coordinateur national de « Publiez ce que vous payez » Côte d’Ivoire, Membre du Conseil national ITIE.

JDA 14/09/2016

L'or dans les règles de l'art

L’exploitation artisanale de l’or doit désormais se faire dans un cadre formel. Ainsi en a décidé le gouvernement, qui a adopté en octobre 2013, le « Programme national de rationalisation de l’orpaillage » (PNRO), dont la phase 2 vise, entre autres, le recensement des artisans miniers.

JDA 14/09/2016

CMU : à quand le début des soins promis ?

Après des années de réflexion, d’études techniques et de simulations diverses, la loi n°2014-131 du 24 mars 2014 instituant la Couverture maladie universelle (CMU) est venue juridiquement donner forme au programme de prévoyance sociale de l’État ivoirien. Dans son article 2, « il est intitulé par la présente loi un système obligatoire de couverture du risque maladie au profit des populations résidant en Côte d’Ivoire ». Le cadre juridique étant institué, le président de la République Alassane Ouattara, qui en fait un projet phare de sa gouvernance, s’enrôle en décembre 2014, lançant ainsi la première phase de l’opération. Plus de dix-huit mois après, cette politique peine à décoller, alors que les populations l’attendent depuis 2000.

JDA 07/09/2016

3 questions à Donatien ROBÉ

1 - Doit-on rendre la couverture maladie obligatoire ? Il le faut. Pour la simple et unique raison ...

JDA 07/09/2016

CMU : difficile décollage en Afrique

L’option de l’universalité des soins de santé en Afrique, par le moyen de l’assurance-maladie, est récente. Après les indépendances, de nombreux pays d’Afrique sub-saharienne ont choisi la politique de gratuité des soins financée par l’État. Mais cette formule semble enrhumée.

JDA 07/09/2016

Opération reconquête de l'espace public

L’administration Ouattara n’en est pas à son premier coup d’essai contre les occupations illégales de la voirie et des trottoirs. Déjà, en 2012, au ministère de la Salubrité, la ministre Anne-Désirée Ouloto, baptisée « Maman Bulldozer », lançait ses engins dans le district d’Abidjan. Mais l’opération avait été mal acceptée par les Ivoiriens, qui sortaient d’une longue crise. Plusieurs voix s’y étaient opposé, et Mme Ouloto avait alors été mutée dans un autre ministère. L’opération avait été reprise par son successeur, le ministre Alla Kouadio Remi, en 2015, sans succès, aux bénéfice des commerçants du district d’Abidjan qui en ont profité pour se réinstaller. De retour à son poste initial, « Maman Bulldozer » remet ça. Jusqu’où ira t-elle cette fois-ci ?

JDA 31/08/2016

Réfugiés au Ghana : voyage au bout de l'exil

En dépit du retour en Côte d’Ivoire le 30 juin dernier de l’ex-ministre de la Défense, Bertin Kadet et de trois autres membres de l’ancienne galaxie patriotique, le véritable noyau dur du camp Gbagbo continue de camper sur sa position. Pour ceux qui ont fui la Côte d’Ivoire après la chute de l’ex-président, le 11 avril 2011, pas question de revenir au pays. Du moins, pour l’instant. Selon le rapport consolidé du rapatriement volontaire des refugies ivoiriens publié le 30 juin 2016 et renseigné par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ils sont exactement 11 419 Ivoiriens qui demeurent au Ghana, dispersés entre trois camps de réfugiés et les grandes villes de ce pays voisin. Reportage.

JDA 17/08/2016

Le HCR et l'épineuse question du retour

La question du retour des réfugiés dans leur pays se pose chaque jour avec un peu plus d’ardeur. Sont-ils incités ou aidés pour le faire ? L’ONU, à travers le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), cherche la bonne formule pour appuyer les départs volontaires, tout en respectant chaque point de vue.

JDA 17/08/2016

Entre liberté d'expression et prison économique

Classée 86ème au rang des pays où s’exerce la liberté de la presse, la Côte d’Ivoire veut améliorer son image. Un projet de loi visant à adapter le cadre juridique de la presse aux évolutions du secteur vient d’être adopté. Celui-ci prend en compte les médias numériques, et assouplit les conditions de création d’une entreprise de presse. Mieux, il prévoit l’exclusion de la peine d’emprisonnement et de la détention préventive. Une avancée significative dans un contexte de paix et de liberté d’expression encore fragile, après une décennie de crise durant laquelle la presse a été mise à l’index. Ce projet de loi intervient également alors que les chiffres de vente poursuivent leur chute.

JDA 10/08/2016

Nouvelle loi, nouvelle offre éditoriale ?

Le projet de loi visant à adapter le cadre juridique de la presse aux exigences actuelles du secteur a été adopté. Il introduit, entre autres, des innovations dans l’assouplissement des conditions de création de l’entreprise de presse.

JDA 10/08/2016

Filière hévéa : la fin de la saignée ?

Après les binômes café-cacao et coton-anacarde, l’État ivoirien veut donner un nouveau souffle à l’hévéa et au palmier à huile. Deux cultures de rente, dont les planteurs subissent les fluctuations de prix dictés au niveau mondial. Pour le premier producteur africain de caoutchouc, la hausse de la production, 359 000 tonnes en 2016 contre 340 000 en 2015, cache mal le désamour progressif des producteurs pour cette culture. Et pour cause, de 1 000 francs CFA en 2011, le prix du kilo a chuté à 247 francs CFA pour la campagne 2016. Un prix largement en deçà de la barre des 400 francs déterminés depuis la fin de la crise postélectorale. De quoi frustrer les producteurs à la recherche d’autres alternatives, comme le cacao.

JDA 03/08/2016

Soutien à l'hévéa : au détriment de la sécurité alimentaire ?

Parlant de la flambée des prix des denrées alimentaires, notamment l’attiéké, les autorités avaient reconnu qu’elle résultait en partie du remplacement des plantations de manioc par celles d’hévéa. Avec les mesures de soutien à cette filière, faut-il craindre pour la sécurité alimentaire ?

JDA 03/08/2016

Grogne sociale : ambiance électrique

Après les pillages et saccages des biens administratifs et privés à l’université de Cocody, les manifestations contre la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) ont vite pris pour cibles des agences de Yamoussoukro et Daloa. À cela, se sont ajoutées la colère contre les contrôles intempestifs de la police pour non port de casques à Korhogo, et une mise à sac des symboles de l’État à Bouaké : bureaux de la préfecture de région, du Conseil régional, de la préfecture de police, etc. La liste est longue. Depuis la fin de la crise post-électorale, jamais fronde sociale n’avait connu un tel débordement, en seulement une semaine. L’enchaînement de ces évènements semble cacher une colère longtemps ruminée par une frange de la population s’estimant en marge de la marche vers l’émergence.

JDA 27/07/2016

Crise sociale : majorité et opposition se renvoient la balle

L’on se perd en conjecture sur la nature des manifestations de protestation contre la Compagnie ivoirienne d’électricité, qui ont secoué un certain nombre de villes de l’intérieur du pays, la semaine dernière. Véritable fronde sociale ou manipulation politique, chacun y va de sa lecture.

JDA 27/07/2016

Quelles retombées pour les jeux de la francophonie d'Abidjan ?

Rarement, compétition sportive ou artistique internationale n’aura fait autant parler d’elle plus d’un an avant son échéance. L’annonce de la réquisition pour un an, par l’État ivoirien, des résidences universitaires pour y implanter le futur village des athlètes des Jeux de la Francophonie de 2017 n’a pas manqué de susciter de vives tensions sur le campus de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan depuis avril. Et depuis, cette décision du gouvernement est au cœur de tous les débats. Alors que la question du coût de l’organisation de ces Jeux revient fréquemment dans les médias, celle des retombées attendues est aux abonnés absents. Eclairage.

JDA 20/07/2016

Abidjan se met aux normes pour accueillir les jeux

Depuis février, ouvriers, bulldozers et tractopelles s’activent pour équiper Abidjan d’infrastructures nécessaires à l’accueil des 8e Jeux de la Francophonie, qui auront lieu dans un an, en juillet 2017. Treize rénovations et deux structures nouvelles sont au programme. L’occasion de faire un tour d’horizon des différents projets.

JDA 20/07/2016

Révision de la liste électorale : rendez-vous manqué

Le 24 juillet, aura lieu la clôture de la révision de la liste électorale en vue des prochaines élections législatives prévues en décembre, du référendum sur la réforme constitutionnelle, et des élections municipales et régionales prévues en 2017. Cette opération, qui aura duré en tout un mois, enregistre une faible affluence. C’est la constatation que fait la Plateforme de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI), de même que la plupart des partis politiques, dont la mobilisation reste timide sur le terrain. Au point de soulever des interrogations sur le climat qui prévaudra au cours des prochains scrutins, et de s’interroger sur l’intérêt que les populations y portent.

JDA 13/07/2016

Les raisons d'une faible affluence

Selon les chiffres 2014 du recensement général de la population et l’Habitat (RGPH), la population ivoirienne âgée de 18 ans et plus atteint 9 005 242 individus. Pour diverses raisons, ces chiffres seraient loin d’être atteints par l’opération révision de la liste électorale, actuellement en cours.

JDA 13/07/2016

Côte d'Ivoire-Burkina : coopération sur fonds de conflits politico-diplomatiques

Le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, Alpha Barry, a foulé ce mardi autour de midi, le sol ivoirien. Une visite qui intervient trois mois après l’abandon par le Burkina des poursuites contre le chef du parlement ivoirien Guillaume Soro, et l’ex président Blaise Compaoré. Autre centre d’intérêt, la perspective de la reprise du traité d’amitié entre ces deux pays, suspendu depuis la chute de l’ex-président Compaoré.

JDA 12/07/2016

Factures d'électricité : ajustements en cours !

Il y a quelques mois, l’augmentation des factures d’électricité avait suscité la grogne chez les populations. Une décision a été prise par le chef de l’État le 1er mai dernier annonçant que les factures seraient corrigées. Mais, à en croire les ménages, rien n’aurait changé au vu des dernières factures.

JDA 11/07/2016

Chute de la production de cacao : que faut-il craindre ?

Premier producteur mondial de cacao, avec près du quart de la production mondiale et loin devant son voisin et rival le Ghana, la Côte d’Ivoire pourrait ne pas atteindre, cette année la production de 1 800 000 tonnes obtenue lors de la campagne 2014-2015. La baisse, estimée à près de 100 000 tonnes pour le premier trimestre, annoncée depuis le début de l’année par des experts, a finalement été confirmée en Conseil des ministres le 29 juin 2016. Cette baisse conséquente mais prévisible fait planer des craintes sur le prix mondial de l’or brun et les recettes attendues de l’État de Côte d’Ivoire.

JDA 07/07/2016

Transformation locale du cacao, la solution à long Terme

Si la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, ce produit est essentiellement exporté pour être transformé ailleurs. Le ministre du Commerce, Jean-Louis Billon, a d’ailleurs reconnu ce point lors de l’ouverture de l’entreprise de transformation locale du chocolat « Cemoi» en 2015.

JDA 07/07/2016

Sociaux, les logements ?

Alors que le programme de construction de logements sociaux mis en œuvre par l’État depuis 2011 devait développer le secteur du bâtiment, il donne surtout du fil à retordre à de nombreuses petites et moyennes entreprises (PME). Malgré une politique volontariste, les objectifs de prix accessibles aux classes populaires ne semblent pas encore atteints.

JDA 29/06/2016

3 questions à Bourgi Khodor

Directeur général de LGI Bâtiment Travaux Publics - Vice-président de la Chambre nationale des promoteurs constructeurs agréés de Côte d’Ivoire.

JDA 29/06/2016

ONUCI : un départ qui pose de nombreuses questions

C’est par une manifestation médiatisée, réunissant une centaine de personnes à Abidjan et Bouaké, jeudi 16 juin, que le personnel local de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) est venu rappeler la fin de la mission dans un an.

JDA 22/06/2016

L'avenir en pointillés d'ONUCI FM

L’avenir d’ONUCI FM, que toute la Côte d’Ivoire s’est habituée à écouter, est lié à celui de la mission onusienne, dont le départ est programmé pour juin 2017. Après douze ans d’existence « la fréquence de la paix » est désormais à la croisée des chemins.

JDA 22/06/2016

Business du Ramadan : entre période faste et repos forcé

Le Ramadan est de retour ! Depuis le mois dernier, les encarts publicitaires balisent les rues d’Abidjan et les programmes télévisés s’entrecoupent de spots à l’atmosphère orientale. Sur les affiches, comme à l’entrée des magasins, c’est une importante campagne de communication qui vise à promouvoir les différents produits traditionnellement consommés pendant le mois de jeûne des musulmans. Une période durant laquelle commerçants et restaurateurs font feu de tout bois pour minimiser un passage à vide souvent inévitable.

JDA 15/06/2016

À chacun son Ramadan

Le top départ du Ramadan, 4ème pilier de l’islam, a été donné lundi 6 juin. Si les 30 jours de jeûne représentent un principe commun chez les musulmans, leur application et les attitudes sont propres à tout un chacun, qui vit à sa manière ce mois de carême.

JDA 15/06/2016
L’Hebdo - édition du 07/12/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’heure du bilan

L’année 2017 n’aura pas été de tout repos pour la Côte d’Ivoire et cela sur différents plans. Au plan social, une mutinerie qui a quelque ébr...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité