Des rappeurs fiers d'être 225

L.i.o, H. Magnum, Kaaris, Fafaby et Black Kent revendiquent leur origine ivoirienne.

Malgré la flopée de rappeurs en France, ils arrivent à porter haut les couleurs de leur pays d’origine, la Côte d’Ivoire, à laquelle ils n’hésitent pas à faire référence dans leurs textes. Zoom sur ces franco-ivoiriens qui font la fierté du 225.

À 3 ans, je quitte ma Côte d’Ivoire et en France j’atterris », clame Lionel Dahi, dit L.i.o Petrodollars, dans son titre « Melrose Place », en featuring avec ses copains de Sexion d’Assaut. Après avoir lancé sa carrière solo en février dernier, il a créé l’émeute lorsqu’il s’est présenté au public avec le drapeau ivoirien, lors du dernier concert de son groupe à Abidjan. Également issu du même collectif, H. Magnum a débarqué en France à neuf ans, après une enfance au quartier Gotham City de Yopougon. « Le bidonville de mon père surnommé Gotham City. À Babi, Côte d’Ivoire tout le monde ne dînait pas donc, j’ai pas droit à l’échec, le daron ne s’en remettrait pas ! », rappe t-il.

Fiers d’être Ivoiriens Physique de catcheur, Okou Gnakouri, alias Kaaris, est aussi appelé la « ceinture noire de la punchline » dans le milieu du rap français. Connu pour ses textes agressifs et son flow rageur, lui aussi ne manque pas de rappeler ses origines, de même que Fafaby, Fabrice Ayekoue de son vrai nom, qui toujours vécu en France, où il s’est fait une place en suivant les pas de La Fouine. Même s’il n’a pas encore fait d’apparition remarquable dans son pays d’origine, il ne semble pas non plus indifférent : « l’aiguille bloque à 225, je suis ivoirien, même sans treillis je suis toujours de la patrie », fredonne-t-il dans « Mes fautes ». Enfin, Black Kent, surnommé le rappeur de Bordeaux, où il réside, est, quant à lui, le seul parmi ces chanteurs à venir régulièrement en Côte d’Ivoire. Dans « Marchand de sable », il clame également qu’il « vient de Babi Cocody, oui je suis l’enfant de Moossou». Franck Kacou à l’état civil, âgé de 31 ans, a été révélé aux mélomanes ivoiriens grâce au featuring avec Meiway (Allumez le feu).

Fatou DIALLO

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 08/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel