Actes administratifs : Attention danger

JDA 15/02/2018

Les enfants sans extrait d’acte de naissance ont aujourd’hui franchi la barre des trois millions en Côte d’Ivoire, et constituent ainsi un véritable casse-tête pour l’administration. L’absence de preuve juridique de l’existence des enfants constitue un frein à l’inscription de dizaines de milliers d’entre eux à l’école primaire. Parfois privés d’école, droit fondamental désormais obligatoire jusqu’à 16 ans, ils encourent le risque d’être livrés à eux-mêmes. À en croire les chiffres du ministère de l’Éducation nationale, près de 120 000 enfants en âge d’aller à l’école n’ont pu être retenu entre 2013 et 2016, faute d’extrait d’acte de naissance. Une situation qui, si l’on y prend garde, pourrait cacher des cas d’apatridie.

TOUTE L’ACTUALITÉ : Les dossiers

L’Hebdo - édition du 08/08/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La révision de trop ?

Au cœur du débat politique, la Constitution. Révisée en 2016, elle pourrait être encore modifiée, selon ce qu’a laissé entendre le Président...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité