Marcel YAO : Atrê, un marché pas comme les autres

Marcel Yao veut être plus proche de sa clientèle.

Mise en place par l’entrepreneur Marcel Yao, Atrê est un service qui facilite la tâche aux populations pour les courses dans les marchés des produits vivrières.

Lancée  en 2016 après la création de l’entreprise en 2015, Atrê marché est un service de vente et de livraison de produits vivriers à domicile et dans les restaurants partout en Côte d’Ivoire et dans quelques pays. Ce diplômé en  communication à l’université Alassane OUATTARA de Bouaké  crée en  2013, sa première entreprise en communication sans succès. Un échec qui le conduit  à la création de l’entreprise atrê en 2015.

Solution Atrê Selon Marcel Yao, le besoin de la mise en place d’une plateforme de e-commerce répond à plusieurs problématiques. Celle de la gestion du temps, du budget alimentaire, de l’accès aux produits vivriers locaux et importés à tout moment de l’année. En plus, indique-t-il, la plupart des restaurants leur ont  révélé que les cuisiniers des hôtels et restaurants reprochent à leurs coursiers d’opérer de mauvais choix de produits ou leur incapacité à respecter les horaires de livraison.  Atrê est donc pour eux, une alternative crédible.

Marché pour tous Pour le concepteur de ce marché,  tout le monde a la possibilité de bénéficier de ses services. Le client a le choix entre  le site web et l’application pour passer sa commande.  Pour ceux qui n’ont pas accès à internet, ils  peuvent passer leurs commandes par message ou par appel. Ainsi, après validation de la commande par le client, le service  se charge de le contacter  pour la confirmation. La commande est livrée dès le lendemain entre 8h et 19h selon la disponibilité du client. Le montant minimum d’une commande est de 3 000 FCFA avec des frais de 1 000 FCFA pour toutes les commandes dont les montants sont compris entre 3 000 et 25 000 FCFA. Au-delà de 25 000 FCFA d’achat, la commande est livrée gratuitement partout à Abidjan. « Pour les commandes de l’intérieur du pays et à l’international, « les frais sont fonction de la quantité et du type de produits composant la commande », précise-t-il. L’entreprise enregistre plus de 500 000 produits notamment les poissons, les poudres, les tubercules etc.

Marie-Brigitte KOMONDI

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité